pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Les Simpson le film

Très attendu, le film est fidèle à l'esprit de la série, aussi bien graphiquement que pour l'humour.  Retour avec les créateurs des Simpson Matt Groening et Al Jean sur un véritable phénomène de société.

 

Que ceux qui ne l'ont pas encore vu se rassurent : le film garde tous les éléments de la série. Et en particulier ce mélange d'humour absurde et de critique sociale de l'Amérique profonde qui a fait son succès un peu partout dans le monde. Le synopsis, comme l'explique Matt Groening, est semblable à celui d'un épisode : Homer fait une grosse bétise (ici : polluer le lac de Springfield) et va devoir la réparer (ici : sauver Springfield et ses habitants de l'anéantissement pour pollution excessive par un gouvernement présidé par... Schwarzenegger). Le design est évidemment inchangé, avec ses aplats de couleurs vives et ses nombreux personnages à la couleur jaune caractéristique. Il n'en fallait pas plus pour faire du film Les Simpson un succès, en France comme aux USA. Remarquable pour un dessin animé en 2D à notre époque, mais la série elle-même est un phénomène. Créée en 1987, elle a été la première série animée à viser les adultes avec succès, et cumule prix et nominations depuis; elle est actuellement la série la plus longtemps diffusée à une heure de grande écoute. Elle cumule plus de 400 épisodes à ce jour.
Le film a bénéficié d'un budget plutôt modeste (pour Hollywood) de $75 millions. Le réalisateur David Silverman, qui supervise déjà la réalisation de la série quasiment depuis le début, conçoit les adaptations pour le film. Il ajoute un peu de relief aux personnages pour compenser le fait qu'ils passent de quelques centimètres à environ cinq mètres sur grand écran. Pour souligner les émotions, il utilise des couleurs, des tonalités et des ombres à un niveau impossible dans la série. Et il s'autorise plus de mouvements de caméra, notamment pour la séquence compliquée de skateboard et pour la scène d'émeuteoù apparaissent tous les personnages de la série. Les conventions d'animation restent inchangées, à contre courant de la plupart des autres oeuvres d'animation,  en évitant les yeux qui louchent et les personnages au look trop farfelu
La fabrication,  comme pour les épisodes de la série, a été assurée par le studio californien Film Roman, avec une combinaison de dessin à la main et d'animation avec les logiciels Harmony et Opus du canadien Toonboom. La 3D n'est utilisée qu'avec discrétion pour certaines scènes et mouvements de caméra, ainsi que pour les effets visuels (poussière, explosion, etc.). Pour faire le film en parallèle de la série, Film Roman a engagé 140 animateurs supplémentaires pour 18 mois (divisés en plusieurs équipes de production sous la responsabilité de réalisateurs de séquences) et a également sous-traité partie du film à deux studios en Corée.

En plus des visuels du film (cliquez pour agrandir et lire les légendes), voici quelques commentaires de Matt Groening et Al Jean eux-mêmes sur leur dernière création:

Matt Groening est le créateur et le producteur exécutif de la série Les Simpson. En 1977, il a créé la BD Life in Hell, elle-aussi remarquée pour son humour irrévérencieux et qui continue de paraître dans 250 journaux dans le monde. Il a débuté en animation avec Les Simpson en 1987 et continue d'y travailler. En 1999, il a lancé Futurama, une seconde série satirique située dans un New York, avec un succès plus mitigé : la série s'est arrêtée après 72 épisodes (diffusés en France par Canal+  et TPS entre 2000 et 2003), mais 16 épisodes supplémentaires sont prévus pour 2008 aux US.

Al Jean a rejoint les Simpson comme scénariste dès 1989, a contribué à plus de 350 épisodes, et a dirigé la série les saisons 3 et 4 et à nouveau depuis la saison 13 (on en est à la saison 18...) comme producteur éxécutif, rôle qu'il assume aussi pour le film avec James Brooks et Matt Groening.

Sur le succès des Simpson :
Matt Groening :
Je suis toujours surpris par l'ampleur et la durée du succès de la série, et je l'attribue au fait qu'elle mélange plusieurs sortes de comique et s'adresse ainsi à plusieurs publics à la fois, pas seulement aux enfants. C'est ca qui a fait l'originalité de la série dès le début, qu'elle s'adresse plutôt aux adultes.
Al Jean : La famille Simpson est emblématique, il ya a toujours un personnage auquel s'identifier. Et dans chaque épisode, tout est fait pour attirer l'attention, vous n'avez pas le temps de vous ennuyer.
Matt Groening : Et puis, aussi stupide ou maladroit que vous soyez, vous ne l'êtes pas autant qu'Homer et sa famille, les regarder vous fait vous sentir mieux... En même temps, la série fourmille d'allusions cinématographiques et autres, de quoi séduirer ceux qui ont des prétentions plus  intellectuelles.

Sur leurs méthodes de travail et sur les différences entre le film et la série :
Matt Groening :
  Nous n'essayons pas d'être philosophiques, nous voulons juste distraire notre public.En même temps, une bonne comédie doit avoir un point de vu fort, même si le spectateur n'est pas forcément d'accord. Les Simpson est conçu par une équipe de scénaristes, pas par des animateurs. C'est pourquoi vous avez autant de personnages et de scènes avec des foules, ce qui est le cauchemar des animateurs
Al Jean : On met 6 mois du début à la fin pour faire un épisode de  la série, mais il nous a fallu 4 ans pour faire le film avec en gros la même équipe de conception et le même studio que pour la série. De novembre 2003 à 2005 nous avons écrit le script, finalement divisé en 7 chapitres de 25 pages chacun. La production elle-même a eu lieu de 2005 à 2007. Le réalisateur du film, David Silverman, supervise aussi depuis 20 ans la réalisation de la série.
Matt Groening : C'est lui qui a établi les règles de comportement des personnages et codifié le graphisme : Bart doit avoir onze pointes (dont neuf visibles - ndlr) sur la tête, la tête de Marge fait en hauteur la taille de neuf yeux, etc. Le film est similaire à un épisode de la série, mais est évidemment conçu pour être plus long. Certaines actions sont ralenties, on a aussi mis plus de sentiments, en cadrant ces scènes larges plutôt que serré et en y mettant plus de personnages que d'habitude. Il y a même certaines scènes où nous espérons que l'audience oubliera que c'est un dessin animé. Nous n'avons pas hésité pour le film à tester certains gags auprès du public, et nous avons en conséquence refait des scènes presque jusq'au bout, au désespoir de notre studio d'animation Film Roman.

Sur la nudité et la censure :
Matt Groening : Nous avons été peu censurés, sauf pour la nudité : la scène où on montre le pénis de Bart dans le film ne serait pas possible à la TV aux US. D'ailleurs c'est en France que nous avons fait notre première « scène de nu », dans une pub pour la lessive Vizir dans les années 90. Du coup, cette pub a fait le tour des Etats-Unis en dehors de la TV, dans des festivals et des projections sur les campus universitaires. Mais cela montre bien que la France est la seconde patrie des Simpson!

Paul Schmitt, août 2007

01 Les Simpson le film 02  Les Simpson le film 03  Les Simpson le film 04  Les Simpson le film 05  Les Simpson le film 06  Les Simpson le film 07  Les Simpson le film 08  Les Simpson le film 09  Les Simpson le film 10  Les Simpson le film 11  Les Simpson le film 12  Les Simpson le film 13  Les Simpson le film 14  Les Simpson le film 15  Les Simpson le film 16  Les Simpson le film 17  Les Simpson le film 18 Les Simpson le film



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive