pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Nausicaä

Hayao Miyazaki : magistral dès ses débuts

Le premier chef-d'oeuvre de Miyazaki débarque enfin sur grand écran en France ! Un long-métrage d'animation où il développe ses thèmes de prédilection, au premier rang desquels l'écologie et le pacifisme, dans un univers onirique, très haut en couleurs.

Kaze no Tani ni Naushika (c'est le titre japonais de Nausicaä - ndlr) n'est pas tout à fait le premier long métrage d'animation de Hayao Miyazaki (il a réalisé Le Château de Cagliostro en 1979), mais c'est Nausicaä qui lui apportera la célébrité - au moins au Japon - lui donnant les moyens de créer les studios Ghibli en 1985 et de donner libre cours à sa créativité : 7 longs métrages se sont ainsi succédés depuis, parmi lesquels Mon voisin Totoro (1988), Porco Rosso (1992), Princesse Mononoke (1998) qui le révèlera à l'étranger et changera les regards occidentaux sur l 'anime made in Japan, Le voyage de Chihiro (2001) et tout récemment (2004) Le château ambulant.

Un classique de l'anime

Le film a été réalisé en 10 mois, de 1983 à 1984, en dessins sur cellulo d'après les deux premiers tomes du manga homonyme qu'Hayao Miyazaki a dessiné en 7 volumes de 1982 à 1994. Il n'avait connu que de fausses sorties en France, en vidéo et souvent sous des formes tronquées (noms modifiés, scènes supprimées). Voilà enfin l'occasion de (re)découvrir dans son intégralité une oeuvre majeure de l'anime à l'histoire désormais classique :
Sept jours d’incendie ont totalement détruit le monde tel que nous le connaissons. La Terre devenue stérile est peuplée d’énormes insectes mutants et couverte de champignons géants venimeux. La planète est envahie par la toxique Mer de la Corruption.
Dispersés sur les minuscules parcelles de terre restantes autour de la Mer de la Corruption, de petits royaumes en guerre cherchent à s’anéantir les uns les autres. La Vallée du Vent, un royaume d’à peine 500 habitants qui mènent une vie simple mais heureuse, est protégée contre les vapeurs toxiques de la Mer grâce aux brises de l’océan. Nausicaä est la fille de Jihl, le roi de la Vallée. Elle vole sur le vent comme un oiseau. Elle possède une affinité mystérieuse avec la nature et peut communiquer avec les insectes géants, les Oomu, qui surveillent les terres intoxiquées à l’abandon.
La paix de la Vallée du Vent est bouleversée lorsqu’une guerre pour la domination des dernières terres restantes gagne le royaume de Jihl. Nausicaä doit alors mener une course contre la montre pour empêcher les deux ennemis d’utiliser leurs armes de destruction massive, un énorme robot soldat et les Oomu, redoutables insectes géants déchainés…

Ecologie et pacifisme

On retrouve ici de nombreux thèmes qui deviendront récurrents dans l'anime, y compris dans les récents Origine et Appleseed (voir articles dans cette même rubrique). L'écologie bien sûr, avec cette crainte de voir l'homme détruire la nature et, en contrepoint, l'espoir de le voir s'adapter, même tardivement, à son environnment. Le pacifisme ensuite, qui finit par s'imposer aux tenants du recours à la force. Et des héros, qui mixent volontairement un fonds de légendes populaires japonaises avec les mythes de la Grèce Antique. Comme l'explique Miyazaki, "Nausicää est, dans l'Odyssée, une jeune beauté imaginaire excellant à la course. Éprise de harpe et de chant davantage que de prétendants et de bonheurs mondains, heureuse dans ses jeux avec la nature et dotée d’une très fine sensibilité. C’est elle qui, sans craindre le spectacle ensanglanté du corps d’Ulysse échoué sur le rivage, le sauve, le soigne personnellement. C’est elle également qui, par un chant improvisé, apaise son cœur… En découvrant Nausicää, je me suis remémoré une héroïne japonaise. Rencontrée dans le Konjaku Monogatari (histoires qui sont maintenant du passé), cette jeune fille issue d’une famille de l’aristocratie et surnommée la princesse qui aimait les insectes, bien qu’en âge de se marier, continuait de parcourir les plaines en s’émerveillant de la métamorphose des chenilles en papillons."

Nausicaä, enfin, se déroule au sein d'un univers d'une richesse incroyable, extraordinairement colorié. L'animation n'est pas en reste et la passion vouée à l'aviation par Miyazaki nous vaut de superbes scènes aériennes, dont celle de la bataille.

Paul Schmitt - 08/2006
Nausicaä de Hayao Miyazaki, sortie en salle le 23 août 2006.
Durée : 1h57.
Oeuvre originale, scénario, réalisation, mise en scène et character design : Hayao Miyazaki.
Studio de réalisation : Topcraft.
Producteur : Toru Hara.

Galeries à voir sur les mêmes sujets:

Films du studio Ghibli et/ou de Hayao Miyazaki:

> Arrietty

> Ponyo sur la falaise

> Contes de Terremer 

01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 nausicaa v01 v02 v03 v04 v05 v06 v07 v08 v09 v10 v11 v12 v13 v14



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive