pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Push Start, 30 ans de jeux vidéo

De la console lourde et archaïque à celle que l’on cache aisément dans la poche de son jean, les jeux vidéo ont accompagné plusieurs générations d’enfants et d’adolescents, transformant l’écran de la télévision familiale en une interface aux ressources insoupçonnées. Push Start retrace l’histoire du jeu vidéo, de sa genèse à son apogée, sous la plume de François Houste.    

Installée telle une relique dans le salon depuis les années 1970, la console de jeux vidéo a aujourd’hui acquis son statut d’objet ludique et d’éveil. Tout commence avec Magnavox - distributeur ayant gagné les faveurs de l’entreprise Sanders Associates - en 1967 par l’élaboration d’un prototype de jeu appliqué à un téléviseur, connu sous le nom de Ball and Paddle. Ce dernier tombera bien vite dans l’oubli lorsque Pong, console mise à la disposition des clients de bar américain par Atari, apparaît et fascine pour envahir littéralement les salons américains et européens. La machine du jeu vidéo est lancée, captivant les adolescents comme les jeunes adultes. Se succèdent les silhouettes vives et pixellisées des héros tels que Pac-Man, personnage que beaucoup chérissent comme symbole de leur enfance. Le sport, influence majeure dans les jeux vidéo des années 1980-1990 cédera peu à peu sa place au cinéma, avec Space Invaders en 1978, qui prends ses sources dans la vague de science-fiction générée par Star Wars. Hormis Pac-Man  et sa petite corpulence jaune citron, les héros restent encore peu personnalisés, ce qui ne tardera pas à devenir le principal souci des créateurs de jeux vidéo.

Une profusion constante d'innovations

Push Start conte ainsi l’évolution tantôt créatrice, tantôt économique du colossal marché qu’est devenu le jeu vidéo. « Les jeux vidéos sont aujourd’hui plus lucratifs que le cinéma. » justifie François Houste. En effet, la révolution du jeu vidéo s’est indéniablement révélée en 1989 à la naissance d’une console sans fil, tenant dans les mains les plus petites, soit le cadeau de Noël le plus convoité : la Game Boy. Nintendo voit ainsi en elle le moyen de propulser la future super star que sera cet humble plombier en salopette rouge prénommé Mario. Push Start est ainsi l’occasion de revoir ou même pour les plus jeunes de découvrir, les ancêtres de l’actuelle et vénérée Nintendo DS et ses jeux affectueusement qualifiés d’archaïques. Entre complots et innovations, les entreprises sont ici mises à nues.

Le jeu vidéo entre conflits et concurrences.

Sega ou Sony dévoile alors les étapes et les obstacles rencontrés durant l’élaboration d’un jeu ou d’une console. De l’affinement des résolutions à l’arrivée de l’image 3D, Push Start démontre que le jeu vidéo fait désormais intégralement partie des instruments de jeux comme d’éveil et cela dans une tranche d’âge étendue. Aujourd’hui en effet, chacun peut devenir maître d’un monde virtuel, ou même s’essayer à la gestion de toutes sortes de biens et de personnes. Push Start permet au jeu vidéo d’avoir sa propre « encyclopédie » dans laquelle il fait bon se plonger avec nostalgie pixellisée.

 

Agathe Hoffmann - 01/2007

Push Start, Editions Alternatives, hors collection,
22 x 20,5 cm, 144 pages, 26 euros
01 02 03 04 05 07 08 10 11 12 13 14



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive