pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Ultimate Spider-Man

Traité BD et monstres abjects

Le jeu Ultimate Spider-Man propose non seulement une approche révolutionnaire du personnage le plus populaire des comics Marvel, mais il ose un traitement graphique de son univers tout simplement hallucinant.
Depuis qu’il a été mordu par une araignée génétiquement modifiée à l’âge de 16 ans, Peter Parker est devenu un homme arachnide, capable de grimper aux murs, de soulever des voitures et de tisser sa toile d’immeuble en immeuble. Il utilise ses nouveaux pouvoirs pour traquer les bandits et défendre la veuve et l’orphelin à la moindre occasion. Mais quand il quitte son costume rouge et bleu et revient à la vie civile, Peter Parker n’est pas capable de garder celle qu’il aime près de lui. Notre héros se pose alors beaucoup de questions, et ne sait plus si ses pouvoirs sont un don ou une malédiction. Mais ses ennuis ne font que commencer car Venom, son double maléfique, va lui chercher des noises.
L’histoire classique du Spider-man de la BD (aussi développée dans les deux longs- métrages de la série réalisés par Sam Raimi) est mise de coté pour cette nouvelle adaptation des épisodes du tisseur de toile en jeu vidéo. Disponible sur pratiquement tous les supports, cette nouvelle aventure vidéo ludique reflète l’univers graphique et scénaristique développé par Brian Michael Bendis et Mark Bagley dans la série de comics Ultimate Spider-man. Les origines du personnage sont différentes, et les intrigues proposées sont plus qu’audacieuses. L’ensemble est visuellement dopé par une espèce d’obsession du réalisme, et un style de dessin qui mélange savoureusement le manga et le comics.
Le jeu vidéo s’inscrit dans la même lignée dramatique et visuelle. L’histoire débute là où la bande dessinée s’arrête, et le choix du Cell-shading (un traitement qui donne un aspect BD aux graphismes) permet une immersion salvatrice dans l’univers "ultimate" du héros masqué. Le rendu visuel correspond en tous point au trait et perspectives créés par les auteurs de la BD. Une fois animé en trois dimensions et en temps réel, le comics devient une réalité virtuelle incroyable. C’est un peu comme si la bande dessinée s’animait sous nos yeux au fur et à mesure que nous tournons les pages. La patte des auteurs est la même, sans jamais être trahie par la moindre faute de goût ou carence technique. L’appréhension visuelle originale et gigantesque de l’environnement du héros est respectée. Les détails sont nombreux et peuvent être interactifs avec les mouvements des personnages. Quel que soit votre point de vue sur la modélisation exemplaire de la ville de New York (au sol, dans les airs, à la verticale sur un mur ou en contre-plongée), la gestion de l’espace est exemplaire et jamais perspectives n’avaient semblées aussi précises et fuyantes à la fois.
Si la forme est réussie, le fond n’est pas en reste. Cet Ultimate Spider-man offre au joueur son lot de combats purs et durs avec (entre autre) le double maléfique du tisseur de toile, l’immonde Venom (que vous pourrez aussi jouer). Il répond en tout point à la maxime d’Hitchcock qui veut qu’un long-métrage (ici le jeu) soit meilleur si le méchant est réussi. Ici, Venom est d’autant plus réussi qu’il est inattendu, terrifiant et séduisant à la fois. Avec des ennemis plus abjects et cinglés que jamais, cet Ultimate Spider-man est bien loin des stéréotypes classiques de la BD originale, tout en en conservant l’esprit. Mais le jeu permet aussi et surtout d’appréhender autrement, sur un support vidéo ludique, le personnage de Spider-man, son univers et sa nouvelle signature graphique.

Cédric Melon - 10/2005
Éditeur : Activision > Développeur : Treyarch & Vicarious Visions > Genre : Action > Date de sortie : 14 octobre 2005

 




XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive