pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

FIAC 2013

Le grand show qui fait de Paris la capitale de l’art contemporain pour une semaine.

La FIAC, c’est comme Roland Garros. En plus du contenu (l’art contemporain pour l’une, le tennis pour l’autre), les deux sont des événements incontournables auxquels on se doit d’aller. Quitte à faire plus d’une heure de queue (même les journalistes, rassurez-vous) pour entrer. Par contre les VIP (collectionneurs et autres) ont droit à un traitement de faveur : entrée séparée, soirées réservées, et même voitures officielles siglées Fiac pour amener et reconduire les plus fortunés, comme les joueurs de tennis à Roland Garros§

La FIAC au Grand Palais
Pour cette 40ème édition, 184 galeries venues de 25 pays ont répondu présent. La France, avec 55 galeries (contre 61 l'an dernier), représente 30% des exposants, suivie par les Etats-Unis (33 galeries) et l’Allemagne (22 galeries).

Temple de la manifestation, le Grand Palais à Paris et sa grande verrière permettent toutes les audaces. Le fameux artiste et dissident chinois Ai Weiwei s’y distingue avec son Iron Tree, un arbre monumental de 7 mètres de haut moulé en fer à partir d'un arbre fabriqué avec divers bois de récupération. Des artistes nouveaux venus créent le buzz comme le peintre thailandais Korakrit Arunhanondchal. Et nombre de grandes galeries organisent des expositions temporaires chez elles en complément de leur stand à la Fiac, telle la galerie Thaddaeus Ropac avec les dernières oeuvres de Georg Baselitz à Pantin.

Si l’idée d’attendre plus d’une heure pour entrer vous insupporte, tout n’est pas perdu. Certes l’exposition au Grand Palais est incontournable, mais les surprises et découvertes sont aussi en-dehors, que ce soit dans les extensions « hors les murs » de la Fiac elle-même ou dans les expositions « off » aux alentours.

Fiac Hors les Murs : Tuileries, Berges de Seine, Place Vendôme, Jardin des Plantes
Rayonnant depuis sa base historique, le Jardin des Tuileries, premier site Hors les Murs inauguré en 2006, la FIAC s’est étendue au Jardin des Plantes et aux différents espaces du Muséum national d’Histoire naturelle, à la Place Vendôme et pour la première fois le long de la Seine grâce au réaménagement des Berges de Seine rive Gauche. Une politique similaire à celle du château de Versailles invitant Takashi Murakami, ou encore le Louvre accueillant Wim Delvoye et Joana Vasconcelos en ses murs.

Sculptures et installations entrent en résonance avec l’environnement historique familier, de nouvelles vibrations se créent … Des promenades à ne pas manquer !

Le « OFF » de la FIAC : ArtElysées, SLICK, SHOW OFF, Art Outsider, etc.
Logés dans des tentes sur le trottoir des Champs Elysées, les foires jumelles ArtElysées et DesignElysées proposent des œuvres et mobilier où prédomine l’inspiration des années 50, tout en géométrie simple. La galerie Leïla Mordoch y rend hommage à l’art cinétique (objet de la récente exposition Dynamo, voir notre galerie) et en particulier à deux figures du GRAV (Groupe de Recherches d’Art Visuel) que sont Garcia Rossi (disparu en 2012) et Julio Le Parc. La peinture des années 80 et 90 est aussi très représentée à ArtElysées avec par exemple de nombreuses œuvres de Combas.

De l’autre côté des Champs Elysées, l’exposition ChiFra, « sous le haut patronage du Président François Hollande », présente les artistes officiels chinois. Ai Weiwei et autres dissidents sont évidemment absents, mais quelques artistes sortent du conventionnel et méritent le détour.

SHOW OFF, sous l’impulsion de Dominique Moulon, continue de mettre en avant l’art numérique à l’Espace Pierre Cardin sur les Champs Elysées. Orlan, Miguel Chevalier (exposant par ailleurs au CdA d’Enghien) et Electronic Shadow (Yacine Ait Kaci) y figurent entre autres ténors du secteur.

Nouvelle venue, Outsider Art Fair, dédiée à l’art brut, regroupe à l’Hôtel A les tenants de cet « art outsider », au premier rang desquels la galerie Christian Berst et la Halle Saint Pierre.

Last but not least : SLICK. Sous le pont Alexandre III à côté du Grand Palais, une trentaine de galeries répondent au mot d’ordre de la manifestation : passion, ambition et découverte. Parmi les projets présentés, Monolithe d’Odile Decq : la designer et architecte reprend en sérigraphies (et une céramique) les idées force de son travail pour en tirer des formes graphiques qui deviennent des œuvres d’art autonomes.
Et un clin d’œil que nous nous faisons un plaisir de vous montrer : l’artiste chinois Liu Bolin, spécialiste de la « photo camouflage », se représente en affiche de Michel Bouvet pour les Rencontres d’Arles :

Liu Bolin et les Rencontres d'Arles

Une œuvre à voir sur le stand de la galerie Paris-Beijing. Beaucoup d’autres stands méritent la visite, et nous n’hésitons pas à décerner à SLICK la mention « coup de cœur » de cette Fiac 2013 !

Paul Schmitt, octobre 2013

PS : Latifa ECHAKHCH Lauréate du Prix Marcel Duchamp 2013
Le prix annuel Marcel Duchamp a pour objectif de rassembler les artistes  les plus novateurs de la scène artistique française et de les aider à développer leur visibilité internationale. Ce samedi 26 octobre, le prix 2013 a été décerné à Latifa  Echakhch pour l'ensemble de son oeuvre.

Française née au Maroc en 1974 à El Khnansa,  Latifa  Echakhch  vit en France depuis l’âge de trois ans.  Diplômée de l’École Nationale Supérieure d’Arts de Cergy-Paris et de L’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Lyon, l’artiste travaille actuellement à Martigny en Suisse.
 
« Le jury a été sensible à la  manière dont Latifa Echakhch sait activer le potentiel de l’espace qu’elle investit en faisant appel à des éléments aisément reconnaissables a précisé Alfred Pacquement, président du jury.  Son œuvre entre surréalisme et conceptualisme questionne avec économie et précision l’importance des symboles et traduit la fragilité du modernisme. L’artiste ne force pas à une lecture obligée de ses œuvres qui gardent une signification ouverte, sans dogmatisme. »

Tkaf, Latifa Echakhch, 2012

Autres galeries à voir sur les mêmes sujets :

> FIAC 2012

> FIAC 2011

> Chic Art Fair 2011

FIAC 2010

> Show Off 2008

> FIAC 2007

> Show Off 2007

 

FIAC 2013 au Grand Palais:

Ai Weiwei Daniel Buren Evelyne Axell Georg Baselitz Niemandsland Georg Baselitz Yellow Song Jean Dubuffet John Chamberlain Julio Le Parc Couleurs Julio Le Parc Kaws Korakrit Arunanondchai Matt Mullican Matthias Bitzer Mel Bochner Mircea Cantor Raymond Pettibon Robert Mapplethorpe

FIAC 2013 hors les murs: Tuileries, Jardin des Plantes, etc.

Barry Flanagan bernard-pages Claire Morgan Erik Dietman Georg Herold Gilles Barbier Hector Zamora James Lee Byars Jaume Plensa Jean Dupuy Julien Salaud Richard Jackson Shen Yuan Societe Realiste Tadashi Kawamata William Turnbull

FIAC 2013 OFF: ArtElysées, SLICK, SHOW OFF:

Ahmed Mater Design Elysees Velvet galerie Fred Penelle Yannick Jacquet Garcia Rossi Julio Le Parc Jean-Paul Riopelle Liu Bolin Arles Michael petronko Odile Decq Yacine Ait Kaci



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive