pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Le Centre Pompidou a 30 ans

Lieu de ralliement inratable au centre de la Capitale, le Centre Pompidou et son architecture se sont imposés comme un espace élémentaire et populaire dédié à tous les arts, design et graphisme y compris. Essuyant moult critiques en 1977, lors de son inauguration, le Centre a su, depuis, séduire plusieurs générations d’amoureux de la culture artistique. A l’occasion de ses 30 ans, un ambitieux bilan positif s’est imposé à Bruno Racine, Président du centre. Rencontre.


Du qualificatif de "monstre urbain" défigurant l’architecture de Paris, au tendre surnom de Beaubourg emprunté à sa localisation, le Centre Pompidou est peu à peu devenu l’endroit culturel où il fait bon flâner et déambuler, seul ou en famille. Depuis l’idée audacieuse d’un musée qui regrouperait les arts vivants sur plusieurs milliers de mètres carrés, le projet colossal a fait son chemin, voyant la collection (plus de 58000 œuvres) du musée enfler année après année, grâce aux dations, trésors nationaux et autres dons ou mécénats.

Le Centre Pompidou... à Metz !

L’ambition s’est ainsi prolongée, donnant naissance à un petit frère, le Centre Pompidou-Metz, soit un écho de 5000m² d’espace d’exposition et un déploiement en province de la riche collection du musée. En effet, prévue en 2008, l’ouverture du Centre Pompidou-Metz, architecturé par Shigeru Ban, permettra aux œuvres d’arts une meilleure visibilité ainsi que des expositions temporaires, sur le modèle du Centre parisien. Prêtant deux fois plus d’œuvres qu’il ne peut en exposer, le Centre Pompidou Paris permets une circulation fluidifiée des œuvres, grâce à son double.

Demain Shanghaï ?

L’art semble-t-il rendrait gourmand, puisque le Centre Pompidou projette également de s’implanter en Asie, plus précisément à Shangaï. Une annonce sensible à l’heure des polémiques surgies autour du projet du Louvre Abu Dhabi, contesté par une nuée de conservateurs. « Je suis conscient du nationalisme et de l’égocentrisme de la France propre au plan culturel d’il y a 30 ans, c’est pourquoi le Centre a choisi de se tourner vers le défi d’une culture internationale, voire planétaire. » précise Bruno Racine, Président du Centre Pompidou.

Un programme riche

Mais cette année 2007 est aussi celle de nouveaux concepts culturels. Dés le 30 Janvier, l’artiste Pipilotti Rist investira la Piazza avec une installation numérique de 64 x 36 mètres, intitulée A la belle étoile, une projection qui prendra tout son sens une fois la nuit tombée… Les Nouveaux Réalistes tiendront le haut du pavé, lors d’une exposition double, présentée au Centre Pompidou et au Grand Palais. Cette année encore, le Centre hébergera les lauréats des Prix Marcel Duchamp et Ricard, des expositions temporaires que les habitués ou les novices du Centre auront joie de découvrir, avec ou sans le Laisser-Passer, qui cette année sera signé Annette Messager.

Junior au Centre

L’intérêt pour la jeune génération n’a pas non plus été oublié, puisqu’un site dédié aux adolescents vient de voir le jour (http://www.junior.centrepompidou.fr), à travers un espace virtuel où l’art devient plus facile et s’explique en termes adaptés et clairs.

Un livre

Une publication rétrospective du Centre Pompidou, depuis sa création à aujourd’hui, devrait voir le jour d’ici quelques semaines. « Centre Pompidou, 30 ans d’histoire » Un ouvrage prometteur et complet à se procurer indéniablement et à s’offrir bien avant Noël prochain.

 Agathe Hoffmann - 01/2007
 Centre Pompidou, Place Georges Pompidou, Paris 4e.
Les salles d'exposition du musée sont ouvertes de 11h à 21h (fermeture des caisses à 20h), nocturne le jeudi jusqu'à 23h pour certaines expositions.
Bruno Racine Construction du Centre Pompidou Vue du chantier Centre Pompidou Metz Plight, 1985 Home, Sweet Home,1960 Le Rhinocéros, 1999-2000 Portrait prémonitoire de Guillaume Apollinaire, 1914 Josephine Baker I, 1928 Die Mädchen von Olmo II,1981 Erice – Kiarostami Air de Paris, 1919-1964 CNES Montgolfière Femmes au bull-dog, 1941 – 1942 Graffiti, 1935 – 1950 Guillaume Tell, 1930



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive