pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Shirin Neshat

Une photographe iranienne au Laos

Invitée au Laos pour participer à un programme artistique, la photographe iranienne Shirin Neshat a saisi l'étrange "battle" chantée et très sexuée de petits vieux somptueusement parés. Un cérémonial anachronique dans un pays redessiné par 35 ans de communisme.

Photographe et vidéaste iranienne exilée aux Etats-Unis, Shirin Neshat (52 ans) s'est fait connaître pour son travail sur la place des femmes dans la société iranienne de l'après Révolution islamique. Dans ses oeuvres, sensibles et très esthétiques, les femmes semblent comme broyées par un régime qui ne leur reconnaît plus la même place qu'avant.

Invitée deux fois au Laos dans le cadre d'un programme artistique, Shirin Neshat est d'abord un peu perdue : comment relier cet univers au sien, très fortement marqué par son pays, l'Iran, sa culture ? Et finalement l'artiste trouve le lien. Il se situe dans le délitement des pratiques traditionnelles - à cause de la Révolution islamique de 1979 en Iran et du régime communiste au Laos, depuis 1975.
Dans son pays comme dans cet Est lointain qu'elle découvrait, Shirin Neshat a compris que la survivance des coutûmes ancestrales ne tenait plus qu'à un fil, remplacées qu'elles étaient par les pratiques "officielles" et islamiquement ou "socialistiquement" correctes.

C'est à l'occasion de la visite d'un monastère que l'artiste iranienne assiste à une étrange cérémonie bouddhiste couplée à une fête locale : sur le sol de ce monastère, un groupe d’hommes et de femmes âgés de 60 à 80 ans s’était réuni et chantait avec une allégresse jubilatoire. Elle apprit que c’étaient des chants de séduction laotiens, qu’ils avaient chantés pendant leur jeunesse… des chants qui relèvent d’un style musical appelé lam, qui fait partie des rituels de séduction traditionnels lors des mariages et autres fêtes, mais qui est récemment tombé en désuétude pour devenir un art à part entière.
Des chants hautement sexuels et au vocabulaire particulièrement explicite.

C'est cette "battle" de chants, au cours desquels hommes et femmes s'interpellent pendant des heures, que Shirin Neshat a photographié et filmé pour notre plus grand bonheur.

Léonor de Bailliencourt - novembre 2009
Jusqu'au 21 novembre 2009.
Galerie Jérôme de Noirmont, 36-38 avenue Matignon, Paris 8e.
Ouvert du lundi au samedi de 11h à 19h.
Games of Desire, 2009 Games of Desire, 2009 Games of Desire, 2009 Games of Desire, 2009 Games of Desire, 2009 Games of Desire, 2009 Games of Desire, 2009 Games of Desire, 2009 Games of Desire, 2009



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive