pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Teotihuacan

Teotihuacan, masque

C'est à un voyage, une visite d'un monde oublié, autant qu'à une découverte artistique que nous convie cette exposition unique d'oeuvres de Teotihuacan au musée Branly à Paris

 Située sur les hauts plateaux mexicains, dans ce qui est maintenant la grande banlieue de Mexico, Teotihuacan prédate les Aztèques, même si ceux-ci se considérèrent comme ses héritiers en lui donnant son nom de « Cité des Dieux ». Teotihuacan, dont l'ascension commence vers 100 av. JC, connait son apogée entre 250 et 500 ap. JC et disparaît vers 650 ap. JC pour des raisons inconnues. A son apogée, Teotihuacan est une des plus importantes cités d'Amérique et même du monde avec 100 000 habitants sur 25 km2 et domine politiquement et militairement les hauts-plateaux et même certains états de la côte atlantique du Mexique. Clé de cette ascension : les gisements d'obsidienne aux alentours de Teotihuacan. L'obsidienne est une pierre dure, habituellement gris-noire et ici vert-dorée et qui sert à faire aussi bien des outils de coupe que des oeuvres d'art polies; d'où son importance économique dans cette Mésoamérique qui ignore encore l'usage des métaux.
Au centre de Teotihuacan, un énorme complexe architectural religieux et politique, bâti selon les règles cosmogoniques des Mésoaméricains, et dont les ruines fascinent aujourd'hui encore : l'allée des Morts, un axe est-ouest symbolique de la course du soleil, partage la cité en une moitié nord (le « haut du monde »)  et une moitié sud (le sud représentant « l'inframonde », le monde souterrain qui est le monde de la mort). Au milieu de l'allée des Morts, la citadelle, vaste esplanade publique pouvant rassembler plusieurs milliers de personnes, à l' extrémité la pyramide de la Lune symboliquement adossée au volcan Cerro Gordo à l'horizon.Entre les deux, la pyramide du Soleil, haute de 65m, plus vaste édifice de Teotihuacan et qui ne le cède en taille qu'à la grande pyramide en Egypte.Et tout le long de cette allée de deux km, des temples dont les fouilles ont permis de trouver, au milieu des restes de sacrifices humains, nombre d'objets artistiques présentés dans cette exposition.

L'art de Teotihuacan
L'exposition du Musée Branly est la plus complète à ce jour sur Teotihuacan. Coproduite avec l'institut d'anthropologie de Mexico qui a fourni 90% des pièces présentées, cette exposition voyagera aussi en Allemagne (musée Martin-Gropius-Bau de Berlin)et en Suisse (Rietberg Museum de Zürich). Les oeuvres présentées proviennent aussi bien des bâtiments officiels (sculptures, bas-reliefs et offrandes funéraires) que de fouilles récentes dans les complexes d'habitation aux alentours (poteries, céramiques). Un panorama complet, qui éclaire mieux les croyances et modes de vie de Teotihuacan, même si on ignore toujours quel peuple exactement a bâti cette cité-empire et qui la gouvernait, faute de documents écrits. A découvrir avec la galerie commentée ci-contre mais surtout sur place au Musée Branly du 6 octobre 2009 au 24 janvier 2010;

Paul Schmitt, octobre 2009

01 Teotihuacan so 02 Teotihuacan luna 03 Teotihuacan 04 Teotihuacan 05 Teotihuacan 06 Teotihuacan 07 Teotihuacan 08 Teotihuacan 09 Teotihuacan 10 Teotihuacan 11 Teotihuacan 12 Teotihuacan 13 Teotihuacan 14 Teotihuacan 15 Teotihuacan 16 Teotihuacan 17 Teotihuacan 18 Teotihuacan 19 Teotihuacan 20 Teotihuacan 21 Teotihuacan 22 Teotihuacan 23 Teotihuacan 24 Teotihuacan 25 Teotihuacan



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive