pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Design Parade 05

Les jeunes designers primés à la Villa Noailles

Avec Design Parade, la Villa Noailles de Hyères récompense de jeunes designers et célèbre les talents confirmés, comme le néerlandais Aldo Bakker. Découvrez les talents de demain, dès aujourd'hui.

Concours international de design

La Villa Noailles célèbre cette année la cinquième édition du festival Design Parade et récompense de jeunes designers. Quatre prix sont décernés : le Grand Prix, le Prix du Design du groupe Seb, le Prix Veuve Clicquot et le Prix du Public.

Le Grand Prix du jury est attribué au Français François Dumas.
Né en 1981, il est diplômé en 2008 de la Design Academy de Eindhoven, Pays-Bas (Bachelor), où il étudiait depuis 2005, après une année passée à l’Ensad en 2005 et l’obtention d’un DNAP en 2004 à l’École supérieure d’Art et de Design de Reims. Il vit et travaille à Eindhoven.

Le Prix du design du Groupe SEB est attribué à la Française Éléonore Nalet.
Née en 1984, elle obtient en 2008 un Master en design à École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris, où elle étudiait depuis 2003. De 2006 à 2007, elle est élève de la Design Academy de Eindhoven, Pays-Bas (Erasmus). Elle est l’assistante de la designer Inga Sempé depuis 2008. Elle vit et travaille à Paris.

Le Prix Veuve Clicquot est attribué à  l'Américain Jonathan Muecke.
Né en 1983, il obtient en 2010 un Master of Fine Arts (design), à la Cranbrook Academy of Art, Michigan, après un diplôme d’architecture en 2006 à l’Iowa State University. Il vit et travaille à Detroit.

Et enfin, le Prix du Public est attribué au duo français a + b designer.
Hanika Perez est née en 1982, Brice Genre en 1979. Ils sont docteur et doctorant en arts appliqués, au Laboratoire Lettres Langage et Arts à l’Université de Toulouse le Mirail, où ils ont obtenu un Master Arts Appliqués en 2006. Depuis 2002, ils sont chargés de cours en Licence d’Arts Appliqués à l’Université de Toulouse le Mirail. Ils vivent et travaillent à Toulouse.

Aldo Bakker, designers néerlandais

Fils du fondateur de Droog, Aldo Bakker développe un travail très particulier, superbe, fait de présences mystérieuses et précises. Un travail qui s’éloigne avec intelligence et sensibilité des caractéristiques admises du Dutch Design.

Le travail d’Aldo Bakker est celui d’un designer qui se distancie de l’idée actuelle selon laquelle un "concept" solide conduira tout naturellement à des aspects intéressants, il est pourtant le fils de Gijs Bakker, fondateur de Droog Design, "figure de proue" de l’esthétique conceptuelle. On retrouve en revanche de solides liens et des analogies entre le travail d’Aldo Bakker et celui de sa mère, la créatrice de bijoux modernes Emmy van Leersum (1930-1984).

Il est un designer et donne sens aux formes. Il charge ses objets de significations. La langue qu’il développe pour communiquer avec nous est hiérarchisée et ouverte. Ses objets ne sont pas univoques, ils sont précis. Il s’inscrit dans une tradition de créateurs modernistes qui réussissent à développer un langage formel qui jette un pont entre la culture et la nature. Chez Noguchi, Gio Ponti, Piero Fornasetti, Henning Koppel, Pierre Paulin…, les objets sont des êtres autonomes, des "créatures" qui semblent prendre forme naturellement dans le matériau. C’est également le cas chez Aldo Bakker ; l’évidence avec laquelle ils se situent dans ce monde n’est qu’apparence. Toutes les formes sont liées de manière indissociable et sont reliées les unes aux autres "de façon logique", comme dans la nature où, avec l’évolution et le temps, l’objet ou l’être semble avoir reçu sa forme spécifique.

Charles et Marie-Laure de Noailles, mécènes

En parallèle à l'exposition d'été des candidats du festival et d'autres designers, est à découvrir l'exposition permanente qui rend hommage à l'extraordinaire mécénat mené par Charles et Marie-Laure de Noailles. Une occasion de se pencher à la fois sur les enjeux de la période moderne et sur ses échos qui, enjambant la post-modernité et son héritage, semblent naître dans la nôtre.

Catherine Geel, commissaire générale de Design Parade 05

"Cette édition interroge donc des visions de la modernité et ses temporalités ; la vitesse avec laquelle de jeunes designers émergent et la sûreté que donne le temps à celui qui décide de le prendre. Les expositions, nous l’espérons, suspendront quelques lieux communs concernant le design néerlandais ou la ligne claire japonaise, et nous invitons les perceptions, les modifications induites par le mouvement motorisé, caméra, voiture ou ordinateur par exemple, trois objets de desi…gn. En cette année – particulière donc –, cinquième année d’un jeune concours où la villa ouvre une exposition permanente en forme d’hommage à l’étonnant mécénat de Charles et Marie-Laure de Noailles, nous décidons, nouvelle attention, de saisir et de nous pencher à notre manière, à la fois sur les enjeux de la période moderne et sur leurs échos qui, enjambant la post-modernité et son héritage, semblent naître dans la nôtre… Drôle de drame !"

Jusqu'au 26 septembre 2010.
Villa Noailles, Montée de Noailles, Hyères (83).
Ouvert tous les jours, sauf mardi et jours fériés, de 14h à 19h. Le vendredi, ouvert uniquement en nocturne de 16h à 22h.
GRAND PRIX DU JURY - François Dumas (France) Sealed Armchair, projet personnel, François Dumas. PRIX DU DESIGN DU GROUPE SEB - Eléonore Nalet (France) Gelateria, projet SEB, Eléonore Nalet PRIX VEUVE CLICQUOT - Jonathan Muecke (Etats-Unis) Chair, projet personnel, Jonathan Muecke (à g.) PRIX DU PUBLIC - a + b (France) Lume, projet personnel, a + b Charlotte Talbot (France) Charlotte Talbot (France) Isaac Yu Chen (Etats-Unis) Isaac Yu Chen (Etats-Unis) Jonathan Muecke (Etats-Unis) Joséphine Kaeppelin (France) Joséphine Kaeppelin (France) Eléonore Nalet (France) Grégory Marion (France) Grégory Marion (France) Vincent Loiret (France) loiret vincent definitif



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive