pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Voices - Röster

Dérouter le monde du design, plus précisement celui de l'art céramique, sans pour autant choquer ou décevoir n'est pas chose aisée. C'est pourtant ce qu'a choisi de démontrer le Centre Culturel Suédois, en exposant les créations de designers à la frontière de la sculpture, de l'installation et de l'ornementation. Rassemblant les objets de créateurs issus de générations différentes, Voices/Voix fait résonner ici l'objet vu par la culture suédoise.

Constituées en céramique, les réalisations de ces dix designers - réputés au sein de leur pays comme outre-atlantique – sont succeptibles, au premier abord, d'être assimilées à une forme de design désuet. En effet, si aujourd'hui les professionnels et amateurs de design sont plus volontiers attirés par les matériaux originaux et les nouvelles technologies, le Centre Culturel Suédois désigne et consacre la céramique comme un outil majeur et polymorphe légitimement actuel. Le spectateur le saisira vite, il ne s'agit pas ici de reprendre la céramique pour la confection d'une simple assiette ou d'un vulgaire saladier, mais bien de mettre fin au clivage entre la création artistique proprement dite, le design et l'artisanat.

Panorama représentatif de l'artisanat suédois contemporain, Voices/Voix est l'occasion de découvrir de nouvelles utilisations de la céramique, ainsi que des détournements inattendus et astucieux. Renata Francescon rend ainsi hommage à la légèreté et à la fragilité de ce matériau, en transformant sa rigidité en un assemblage de pétales de rose. Le minéral devient le frère de l'organique, les pétales de rose apparaissant en équilibre les uns sur les autres, avec comme unique liant, une sorte de rosée gluante à la consistance de miel. A côté, une forteresse d'alvéoles se dresse, imprégnée elle aussi de cette même texture qui semble pouvoir s'écrouler mollement à tout moment. Entre défiance de la physique et des propriétés du matériau, Eva Hild offre au spectateur une certaine scultpure du vide, autour de laquelle il est possible de tourner. Transparente, presque aérienne, la corolle de céramique se déploie, ondule rappelant aussi l'infini du ruban de Moebius, comme les mouvements aquatiques d'une raie.

Le design mi-objet, mi-organisme vivant

Vivotantes, juxtaposées à l'immaculée forme d'Eva Hild, s'étendent les petites et curieuses tentacules des sculptures de Mårten Medbo. Ce designer s'amuse ici de la limite, propre à chacun, entre laideur et beauté. Gisent ainsi ça et là, les formes aplaties, brunes, aux allures d'organes laissés à l'air libre, desquels naissent de minces bras, comme une volonté d'élévation. L'indécision générée par l'oeuvre d'Anna Sofia Mååg traduit à nouveau le basculement de l'artisanat vers l'oeuvre d'art. Basées sur la forme d'un récipient traditionnel, ses créations oscillent entre l'assiette plate, le vase aplati ou encore la coupe de fruits pour livrer des formes fusellées et élégantes. Interrogations formelles et fonctionnelles, certains objets exposés dans Voices/Voix placent aussi le visiteur en situation d'inspecteur du réel, ainsi dans le travail de Per B Sundberg. Une ampoule vissée de manière incongrue et un socle décalé s'accordent pour donner naissance à une lampe provocatrice, orientée sur le côté comme si elle choisissait l'angle ou le coin qu'elle va éclairer.

 

Table rase du passé, tout en gardant les « moules »...

Si les créations de ces artistes dévoilent une réelle autonomie de sens comme d'usage, elles bousculent sans conteste l'attitude traditionnelle du travail lié à la céramique. Ainsi Kjell Rylander casse pour créer, détruit pour redonner vie. A partir d'anses de tasses, préalablement désolidarisées de la tasse elle-même, il crée les maillons fragiles d'une drôle de chaîne rafistolée et statique.

«Je ne me sers pas uniquement de mes oeuvres à des fins personnelles, je raconte de nouvelles histoires à travers ce que je fais.» indique K.Rylander.

D'inspiration essentiellement urbaine, les objets rassemblés par Voices/Voix induisent avec délice le spectateur en erreur, pour mieux signifier que la définition du design est imparablement subjective.

 
Agathe Hoffmann - 02/2007

Jusqu'au 29 Avril 2007.
Centre Culturel Suédois

11 rue Payenne,
Paris 3ème.
Tous les jours sauf le lundi, de 12h à 18h, nocturne le mardi jusqu'à 21h.
Pontus Lindvall : Electric-light fittings Pontus Lindvall Per B Sundberg : Detail Frida Fjellman : Hare Mårten Medbo : Objekt Mårten Medbo : Objekt AnnaSofia Mååg : Form AnnaSofia Mååg : Hole (Pimpel-) Eva Hild : lOOP1054 Eva Hild dans son atelier : Form Frida Fjellman : Volcano Per B Sundberg : Rabbit-head Gustaf Nordenskiöld : Rank Gustaf Nordenskiöld : Snåra Kenneth Williamsson : Bol Kenneth Williamsson : Bols Kjell Rylander : Sans titre Kjell Rylander : Länk Renata Francescon : Rosarium Renata Francescon : Arches



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive