pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Strate College à Issy-les-Moulineaux

Le design transport, mais pas seulement...

Créée en 1993, Strate Collège est devenue l'une des écoles françaises de design reconnues, en particulier pour le design transport. Nous avons rencontré, Jean-René Talopp, le fondateur et directeur de l'école.

Thierry Le Boité - 2004

> Jean-René Talopp, directeur de l'école
> Philosophie de l'école
> Le cursus
> Une nouvelle formation : modeleur
> Packaging
> Design spatial
> Modalités d'inscription

 

Jean-René Talopp, directeur de Strate Collège. "Il faut être attentif aux évolutions d'un métier sans transgresser les valeurs fondamentales qui le constituent." 2004 © Thierry Le Boité/pixelcreation

Jean-René Talopp
Après une carrière de designer industriel et d'enseignant, Jean-René Talopp devient, en 1987, directeur de l'ESDI à Paris, poste qu'il occupe jusqu'en 1993. Il décide alors de créer une école de design orientée vers les besoins de l'industrie automobile. "Les responsables des groupes français m'ont encouragé dans ce projet et nous avons créé cette école avec Maurille Larivière. Après une première implantation non concluante à Saint-Quentin-en-Yvelines, l'école s'est installée en 1995, à Issy-les-Moulineaux." Dix ans plus tard, comment analyse-t-il la place de son école ? "Nous sommes devenus l'école leader en design transport en France. Nous sommes, de très loin, les premiers fournisseurs de designers de Renault, PSA, Valeo, même si bien évidemment ces industriels embauchent aussi dans d'autres écoles que la nôtre. Nous sommes aussi les premiers à exporter nos étudiants qui travaillent aujourd'hui chez pratiquement tous les grands constructeurs mondiaux." Une réputation parfaitement assumée par Jean-René Talopp qui s'empresse de rappeler que l'école forme aussi à d'autres spécialités.

Philosophie de l'école
"Le designer n'est pas un artiste mais sa première spécificité est artistique et c'est tout le bonheur de ce métier paradoxal" explique Jean-René Talopp qui poursuit "Avant tout, le designer doit concevoir un objet pour des hommes et non pour des objets, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle il y a un personnage dans notre logo. L'autre réalité du métier est que l'on passe par l'industrie, c'est-à-dire par un savoir faire basé sur le marketing, la technologie, la distribution. Par conséquent, il y a une part de l'apprentissage qui est artistique et créatif, une autre part qui s'attache à la technologie et puis autour de cela : les sciences humaines, de manière à former des personnalités ouvertes et curieuses." Le cycle d'études de Strate Collège dure cinq années et les étudiants reçoivent les enseignements d'une soixantaine d'intervenants, bien sûr des designers mais aussi : des illustrateurs, peintres, graphistes, architectes, sociologues, poètes, ingénieurs, professeurs de marketing… Pour le directeur cette diversité est justifiée par la double nature du métier de designer "Plus on a une image liée à la créativité, et plus il faudra faire la preuve que l'on a bien les deux pieds sur terre et que l'on comprend les problèmes posés par le commanditaire."

> Haut de page

Le cursus
La première année est basée sur quatre enseignements fondamentaux : dessin, volume, créativité et sciences humaines (sociologie, français, sémiologie…) et un choix : pas d'informatique à ce niveau. Jean-René Talopp explique "L'ordinateur est un outil formidable mais pas intelligent, la créativité se passe avant tout dans la tête et l'outil premier est la main qui dessine. D'ailleurs, nous nous sommes aperçus que, bien souvent, ce sont les étudiants les plus doués en dessin qui utilisent le mieux les potentialités des logiciels."
A partir de la deuxième année, tout en continuant les matières fondamentales, les étudiants réalisent des projets de design et abordent les logiciels de 2D. Ils suivent également leur premier stage ouvrier, en usine. En troisième année, ils choisissent parmi les options : transport, produit, packaging et spatial (voir plus bas), et travaillent sur de vrais projets avec un cahier des charges. De plus, ils effectuent un stage de quatre mois dans l'industrie ou en agence. La quatrième année démarre par un séjour à l'étranger de quatre mois. Tous les étudiants partent à l'automne soit en voyages d'études, soit en stage dans une agence, soit, et c'est le plus fréquent, en échange académique avec l'une des 25 écoles dans le monde, partenaires de Strate Collège. C'est l'occasion de découvrir d'autres façons d'aborder le métier et de parfaire son anglais. La fin de l'année est consacrée à un double programme " stratégique et professionnel " avec des cours de marketing, droit des affaires, gestion de projets, méthodologie, propriété industrielle, négociations… "Nous formons nos étudiants à comprendre les enjeux du marketing de manière à ce que nos futurs designers ne soient pas seulement des créatifs mais aussi des professionnels capables de se voir confier le même type de responsabilités que l'ingénieur ou le commercial" confie Jean-René Talopp. Cette quatrième année est l'occasion de projets en partenariat avec les industriels qui proposent des recherches prospectives sur tel ou tel sujet. Pour le directeur, tout le monde y trouve son compte "Cette formule présente beaucoup d'avantages : enseignement en prise directe avec la réalité d'un secteur, contact établi avec un éventuel futur employeur, travail prospectif qui ne rentre pas en conflit avec la profession." La dernière et cinquième année est celle du diplôme. Elle démarre par la rédaction d'un mémoire qui expose le domaine choisi par l'étudiant pour son projet. Encadré par un directeur de diplôme et un directeur de projet, expert du domaine en question, l'étudiant présente à la fin de l'année son projet à un jury entièrement extérieur à l'école. En cas d'échec, ce qui arrive une ou deux fois par an pour une promotion d'une quarantaine de diplômés, l'étudiant est autorisé à redoubler… gratuitement.

> Haut de page

Étudiants de quatrième année travaillant à leurs projets en salle informatique. Solidworks est très utilisé. Maya est pratiqué par certains étudiants mais n'est pas obligatoire. 2004 © Thierry Le Boité/pixelcreation

Une nouvelle formation : modeleur
À partir de la rentrée 2004, Strate Collège propose, à côté de la formation de designer, un nouveau département de modelage. Il s'agit de former des professionnels maîtrisant à la fois les techniques de maquette numérique et traditionnelle, les outils de CAO, et bénéficiant d'un programme basé sur le dessin, la création et la culture du design, de manière à faire du modeleur un interlocuteur privilégié du designer. Jean-René Talopp explique la genèse de cette formation "Il y a quelques années, les professionnels se sont dit que grâce au numérique, ils n'auraient plus besoin de maquette traditionnelle. C'était une erreur et la maquette est toujours utile. D'une part pour les responsables du marketing qui doivent se faire une idée "réelle" du futur modèle, et aussi comme instrument de finalisation pour les designers qui ont besoin d'appréhender le volume concret pour vérifier l'équilibre des formes et la qualité des courbes. Après une première année commune à la formation de design, les futurs modeleurs apprennent donc en deux ans, les logiciels et le travail de la maquette (clay, mousse, polystyrène…). La troisième et dernière année comprend un stage professionnel.

> Haut de page

Avec Michel Harmand, professeur de volume et de design transport, les étudiants vont progressivement acquérir une sensibilité aux formes. Ils commencent par B. A.-Ba. de la sculpture : un travail sur des volumes simples en polystyrène blanc : sphères, cubes, et l'observation du jeu de la lumière et des ombres sur ces volumes. Suivront plusieurs exercices, y compris de composition libre. En deuxième année, des notions culturelles sont introduites à travers l'histoire de la sculpture au XXe siècle, "base indispensable pour faire du design". 2004 © Thierry Le Boité/pixelcreation

Packaging
Autre nouveauté lancée en 2004 : une spécialisation Packaging. Jean-René Talopp explique "Le packaging qui se situe vraiment à la frontière entre la 2D et la 3D, a été historiquement beaucoup plus enseigné sous son aspect 2D que 3D. Nous voulons prendre en compte tout ce qu'aujourd'hui la technologie des matériaux autorise et explorer les possibilités de la 3D orientée vers le packaging. Les professionnels sont très intéressés par cette approche."

> Haut de page

Design spatial
Mais pour le directeur la grande ambition des prochaines années se situe en altitude. Après la formidable aventure du programme Apollo, pendant quelques années, l'exploration spatiale a moins passionné les foules. Aujourd'hui, avec l'actualité martienne et les futures missions lunaires, l'espace redevient un sujet d'intérêt. Pour Jean-René Talopp, il faut saisir l'opportunité "Les Chinois veulent aller sur la lune, les Européens aussi, les Américains n'ont pas dit leur dernier mot, sans parler des Russes. Et il y a Mars et les stations orbitales. On va vers de grands projets à l'échelle de la planète et on ne peut pas laisser l'aventure spatiale aux seules mains des ingénieurs." D'où la mise en place d'une spécialisation de Design spatial, qui comprend, entre autres, des échanges avec l'université de Houston. Et à la question des débouchés pour ces futurs designers très spécialisés, le directeur répond "Je suis persuadé que dans 5 à 10 ans, il va se passer des choses dans ce domaine du transport spatial. De toutes façons, nos étudiants sont formés en tant que designers industriels. Ils ont une spécialisation mais la base du métier est commune."Le compte à rebours est donc lancé… avis aux intéressés.

> Haut de page

Modalités d'inscription
"La première année de Strate Collège, qui est en fait une année préparatoire intégrée au cursus de l'école, est ouverte à tous les bacheliers (après entretien et présentation d'un dossier). La deuxième année est accessible aux étudiants issus des classes préparatoires artistiques, des BTS et des DUT technologiques sans préparation artistique. Le concours comprend une épreuve de dessin d'une demi-journée et un entretien avec présentation d'un dossier de travaux personnels. Il est possible d'intégrer l'école au niveau de la troisième année. Pour cela, il faut un BTS Assistant Création Industrielle, ou une formation artistique équivalente BAC + 2 ou 3. Quant à la quatrième année, elle est ouverte aux ingénieurs (ou formation équivalente) qui décideraient de s'orienter vers le design. D'autre part, l'école organise des Ateliers, chaque année au mois de juillet, de quatre semaines intensives de découverte et de perfectionnement en dessin pour les élèves à partir de la terminale, jusqu'aux étudiants en BTS et DUT (inscriptions à partir de mars).

Strate Collège
175/205 rue Jean-Jacques Rousseau Issy-les-Moulineaux
Tél. : 01 46 42 88 77 www.stratecollege.fr
Coûts : 6 900 E. par an (6 200 E., la première année).

 

Le travail de la maquette en volume reste une étape indispensable. 2004 © Thierry Le Boité/pixelcreation