pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Affiche-Action!

Quand la politique s'écrit dans la rue

Quand le placard devient affiche et action politique.

L’affiche illustrée ou photographique fait partie de notre vie quotidienne au point d’en être parfois envahissante. Et l’affiche politique se fait de plus en plus discrète, même en période de campagne électorale. Il n’en a pas toujours été ainsi : l’affiche a été un média privilégié pour proposer, débattre et surtout résister. L’affichage est d’ailleurs régi par la même loi (1881) que la presse, qui pose la liberté d’expression sans autorisation préalable mais sous la responsabilité d’un « directeur de publication » à qui on peut demander des comptes en justice. D’où la mention obligatoire aujourd’hui encore de voir le nom et le numéro de registre du commerce de l’imprimeur sur l’affiche de façon à pouvoir identifier les auteurs de l’affiche si nécessaire.

L'exposition "Affiche-Action !" s’intéresse à la généalogie de cette parole publique, particulièrement en temps de crise. Si le placard avec texte existe depuis le Moyen-Age et permet aux autorités royales de diffuser leurs édits, la révolution de 1789 consacre l’affiche comme moyen d’appropriation de l’espace public, comme parole démocratique. Parfois au péril de sa vie, telle la militante Olympe de Gouges, féministe avant l’heure, guillotinée en 1793 pour avoir fait afficher ses thèses subversives (faire voter les citoyens sur le choix de la république ou de la royauté !).

Les révolutions suivantes ainsi que la Commune de Paris en 1871 auront largement recours à l’affiche comme moyen d’information et de mobilisation du peuple. L’utilisation de polices et de casses s’affine tout au long du XIXème siècle, comme en témoigne la deuxième partie de l’exposition.

L’affiche visuelle s’impose au XXème siècle, l’écrit se raccourcit et devient slogan. La salle consacrée à Vichy et à la Résistance vibre de ce combat politique, où les graffiti des résistants s’opposent à l’imagerie de la propagande de Vichy.

Dernière période d’or de l’affichage  politique, mai 68 remet la lutte des classes sur le devant de la scène avec une créativité renouvelée. Une inspiration à laquelle rendent hommage aujourd’hui des graphistes engagés comme Vincent Perrottet et Pierre di Sciullo.

La BDIC (Bibliothèque internationale de documentation contemporaine) a puisé dans ses collections pour exposer au musée d’histoire contemporaine des Invalides, jusqu’au 24 février 2013, en attendant de pouvoir disposer de ses propres locaux à Nanterre. Un parcours pour découvrir une histoire politique et graphique, méconnue et passionnante...celle des affiches et textes au coeur des événements qui ont façonné notre société !

Clémentine Gaspard, décembre 2012

00 Affiche Action Pierre di Sciullo 01 Affiche Action 02 Affiche Action 03 Affiche Action 04 Affiche Action 05 Affiche Action 06 Affiche Action 07 Affiche Action 08 Affiche Action 09 Affiche Action 10 Affiche Action 11 Affiche Action 12 Affiche Action 13 Affiche Action 14 Affiche Action 15 Affiche Action 16 A Affiche Action 16 B Affiche Action 17 Affiche Action 18 Affiche Action 19 Affiche Action 20 Affiche Action 21 Affiche Action 22 Affiche Action 23 Affiche Action 24 Affiche Action 25 Affiche Action 26 Affiche Action



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive