pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

French Touch

Graphisme, Vidéo, Electro

Graphisme et house music : la nouvelle génération graphique dans les années 1990-2000.

Le mot French Touch est souvent utilisé pour décrire l’influence d’infographistes et artistes français dans le cinéma, particulièrement en animation. Ici, French Touch fait référence à la participation française dans la house music du milieu des années 90 au milieu des années 2000. Un mouvement qui s’est très vite  élargi à la création visuelle : flyers, pochettes de disques, vidéos mettent en place un univers visuel nouveau. Rarement musique et graphisme auront vécu telle symbiose.

Quelques-uns des meilleurs graphistes actuels  ont participé à ce mouvement, y ont même fait leurs premières armes : notamment les M/M, Geneviève Gauckler, Seb Jarnot  Michel Gondry et bien sûr les H5 dont a vu récemment le dernier projet, Hello H5 (voir ICI), à la Gaîté Lyrique. Fraichement sortis de l’école, ces jeunes graphistes ne se revendiquent pas d’un mouvement ou d’une idéologie commune. Ce qui les réunit est leur âge, leur cursus, leur intérêt pour la musique électronique et les références graphiques anglo-saxonnes. Ils rejettent l’idée d’un graphisme exclusivement culturel ou engagé, tournant le dos aux grands courants suisse et polonais ou au graphisme social et politique incarné par Grapus et ses héritiers tels Annette Lenz, Alain Le Quernec ou Vincent Perrotet .

Chacun élabore son univers graphique : Michel Poulain, alias La Shampouineuse, réalise des flyers inspirés des années 1970, tandis que les images technoïdes de Geneviève Gauckler côtoient les pochettes dessinées des M/M ou de Seb Jarnot. Alexandre Courtès revisite les comics et Agnès Dahan l’image de mode.  Des approches hétérogènes, avec néanmoins des points communs  qui participent d’un même questionnement de l’esthétisme convenu.

Graphiquement, la French Touch puise ses références dans l’univers de la grande consommation, dans le même esprit que le pop art d’Andy Warhol, mais avec son propre sens  iconographique, en s’attachant aux codes de consommation plutôt qu’aux objets eux-mêmes. Emblématique de cette approche, la pochette Superdiscount (1997), qui marque les débuts d’une longue collaboration de H5 avec le label Solid fondé par Alex Gopher, Etienne de Crécy et Pierre Michel Levallois, fait directement référence à  la grande distribution en évoquant les affichettes des soldes. Dans cet album-concept, les titres des morceaux relèvent de la même thématique (Tout doit disparaître, Prix Choc).

Pochette de l'album Superdiscount par H5, 1997

Ce détournement de la culture populaire participe de la culture du mix, du copié-collé, générée par l’outil informatique qui devient commun aux graphistes et aux musiciens de cette génération. Une esthétique du « sampling » qui se déclinera du print aux vidéoclips, où on remarquera aussi l’avènement d’un graphisme 3D inspiré par l’animation telle que la pratiquent les studios américains comme Pixar.

La photographie utilisée par les graphistes de la French Touch  remet elle aussi en question la notion d’esthétisme. Elle s’inscrit dans le sillage du courant américain de« l’antiphotographie » des années 1960-1970, privilégiant l’aspect documentaire des sujets ou « l’accident photographique ». Une approche déjà utilisée début des années 80 par l’anglais Barney Bubbles pour des pochettes de disques d’Elvis Costello. La French Touch systématise cette pratique. Agnès Dahan pendant plus de trois ans, immortalise chaque semaine les clubbers du Queen, à la façon d’un journal intime. Sylvia Tournerie choisit de son côté d’utiliser, pour les albums de Bosco (Paramour, À poil & poli et New Pax) des photographies anonymes récupérées dans de vieux magazines. Idem pour Serge Nicolas qui utilise des visuels de récupération trouvés sur Internet ou photographie des gros plans du corps féminin pour concevoir ses flyers. Et le duo de graphistes Restez Vivants ! prend le parti d’utiliser des clichés de vacances techniquement ratés…

Dans les années 2000, la formule d’une house dancefloor et funky s’épuise peu à peu, et la French Touch avec. Elle aura néanmoins signé,  selon Jean-Yves Leloup, rédacteur en chef de Radio FG, « l’éveil d’une scène électronique globale face à l’ancienne hégémonie de la culture pop anglo-saxonne ».

L’exposition au Musée des Arts Décoratifs à Paris, jusqu’au 31 mars 2013, rassemble plusieurs centaines d’œuvres graphiques et vidéoclips. Avec une scénographie de 1024 Architecture, duo alsacien mêlant architecture, image, son et lumière ; leur arbre de Noël électronique a récemment suscité la controverse à Bruxelles (voir sur notre blog). H5 signe de son côté le graphisme de l’exposition et de son catalogue. Avec en bonus, une série de soirées DJ le jeudi  soir jusqu’au 21 mars.

Paul Schmitt, janvier 2013


Pochettes de disques, flyers:

00 H5 French touch 01 H5 Superdiscount 02 Sylvia Tournerie Sodex 03 Restez vivants bangbang 04 Label F 05 Genevieve Gauckler Laurent Garnier 06 Alex Courtes Air 07 Sophie Toporkoff Chateau flight 08 Seb Jarnot St Germain 10 Restez vivants X Valdez 11 Alex Courtes Cassius 12-  la shampouineuse Folies Pigalle 13 Tom kan pro-zak trax 16 MM eDEN 17 Agnes Dahan Soirees Respect 17-18  Agnes Dahan Soirees Respect flyers .jpg 18 Agnes Dahan Soirees Respect 20 H5 Alex Gopher 21 Restez vivants zend avesta 22 Sophie Toporkoff Focus 23 MM Mirwais 24 La Shampouineuse Tokyo party 25 MM Impulsion 26 Restez vivants Shinju Gumi 27 Restez vivants French touch 28 MM Global Tekno 29 Serge Nicolas Rex club 30 La Shampouineuse flyers 32 La Sampouineuse festival les palmiers 33 Tom Kan Superfunk 34 Seb Jarnot Laurent Garnier 35 Alexandre Courtes cassius 36 Sylvia Tournerie Bosco 37 H5 Air Casanova 38 Hot Spot Laurent Garnier 39 Genevieve Gauckler Aqua Bassino 40 Alexandre Courtes cassius 41 Sylvia Tournerie Bosco 42 Alexandre Courtes daft punk 43 Daft Punk French touch

Images tirées de clips vidéo:

44  Marie de Crecy Etienne de Crecy 44 bis Marie de Crecy Etienne de Crecy 44 ter Marie de Crecy Etienne de Crecy 46  Tom Kan Superfunk 46 bis Tom Kan Superfunk 46 ter Tom Kan Superfunk 46quater Tom Kan Superfunk 47  michel gondry stardust 47 bis michel gondry stardust 48   H5 Wuz 48 bis  H5 Wuz 48 ter H5 Wuz 51  N6 I Cube 51 bis N6 I Cube 51 ter N6 I Cube 51quater. N6 I Cube 52  Francois Vogel Ready Made FC 52 bis Francois Vogel Ready Made FC 52 terFrancois Vogel Ready Made FC 52quater Francois Vogel Ready Made FC 59   Mr Oizo Quentin Dupieux 59 bis Mr Oizo Quentin Dupieux 59 ter Mr Oizo Quentin Dupieux



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive