pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Antoine Kruk

DA, designer de mode et dessinateur, Antoine Kruk revient avec des Parisiennes croquées avec humour et tendresse.

Homme de multiples talents et cultures, Antoine Kruk sait les mettre au service de sa veine créative. Né en 1968, diplômé des Beaux-Arts à Paris, Antoine Kruk devient  assistant designer de mode pour les collections de prêt-à-porter féminin chez Thierry Mugler de 1988 à 1994. Il repart au Japon comme directeur artistique pour Novespazio Sanei à Tokyo pour deux ans, puis revient chez Thierry Mugler en 1996 cette fois-ci comme directeur de création pour le prêt-à-porter féminin. Départ pour l’Italie en 2000 pour occuper les mêmes fonctions chez Roberto Cavalli à Florence et Valentino à Rome, avant de revenir chez Thierry Mugler de 2005 à 2007. Depuis 2008, Antoine Kruk travaille de nouveau comme designer pour Roberto Cavalli, mais dans leur boutique exclusive « Capsule Couture » à Paris. Et garde un pied au Japon où il a récemment fait les costumes d'une comédie musicale à Tokyo.

Parallèlement, Antoine Kruk mène une carrière d’illustrateur et de DA. Affiches et illustrations au service d’événements de mode, mais aussi identité visuelle et décoration de lieux comme le restaurant Stella Maris à Paris ou le Spa Niki Club à Nasu (Japon).

En 2006, il publie le livre d’illustrations Shibuya Soul (Archimbaud éditeur), fruit de ses observations de la mode chez les jeunes Japonais croisés à Shibuya, un des arrondissements de Tokyo. Il récidive en 2009 avec Look at me Tokyo (Eyrolles) et en 2012 avec Crazy, livre d’illustrations consacré aux coulisses du Crazy Horse, pour lequel il continue de travailler comme designer sur certaines de ses revues.

Ce travail en backstage au Crazy Horse le fait aussi remarquer par le Figaro Madame, qui lui confie "Oh les filles!", une page où Antoine Kruk dépeint à la façon d'un Kiraz la vie de ces mythiques Parisiennes toujours entre mode et mondanités. Antoine Kruk en profite pour exposer ces Impossibles Parisiennes en grand format, y compris des dessins plus personnels, allant au-delà de ceux commandés par le Figaro Madame, à la galerie Arludik jusqu'au 28 février 2015.

Nous en avons  profité pour reprendre langue avec ce créateur multitalents.

Antoine Kruk au milieu de ses Impossibles Parisiennes à la galerie Arludik

Pixelcreation : Comment vous définissez-vous en premier: designer de mode, DA, illustrateur?
Antoine Kruk : Je suis un artiste et un directeur artistique dont le fil rouge est le dessin quoi que je fasse. Je travaille beaucoup comme designer dans l'univers de la mode et du costume de scène, mais là encore le dessin est ce qui me permet de travailler. Parfois mon dessin est juste un rough, ou un dessin technique, juste utile à un processus. Dans le cas d'un livre ou d'une exposition, c'est plutôt une finalité: je m'attache à l'harmonie, l'expression, la qualité graphique.

Pixelcreation : Où vivez-vous: Paris, Tokyo, entre les deux?
Antoine Kruk : J'habite Paris, une ville que j'adore. Je suis de nationalité française, mais né a Kyoto et moitié japonais par ma mère. Du coup, je travaille souvent au Japon, en Italie aussi, beaucoup pour la mode.

Pixelcreation : D’où est venue cette idée de livre sur le Crazy Horse ?
Antoine Kruk : L'idée est née spontanément, car j'ai eu le privilège d'etre costume designer pour l'entière revue "Forever Crazy" en 2007, donc des mois d'immersion dans l’univers du Crazy Horse. Et comme je ne traite que de ce que j'ai observé de près... Ensuite, au moment de faire le livre , j'ai repris des séances de croquis pendant les répétitions, et j’ai réalisé les dessins finaux chez moi ,car avec les techniques à l'eau, il me faut tout mon « bordel » !
Ce qui m'intéressait dans ce challenge c'était de faire une double mise a nu : le dessin de "Nu " évidemment , mais contrairement aux beaux-arts, avec ce parfum d'érotisme qui se dégage de ce cabaret très « French style ». Et aussi la mise a nu de l'artiste : rentrer dans le caractère des artistes, montrer avec humour et tendresse leur quotidien backstage , leurs états d'âmes : ce déshabillage était encore plus délicat, et ce qui me touche le plus c'est qu'elle s'y reconnaissent plus vrai que nature !

Pixelcreation :Crazy ou Parisiennes, vous dessinez à la main ou sur tablette directement?
Antoine Kruk : Je dessine uniquement a la main, sur du papier avec encres, crayons, pinceaux, pastel et autres ... Pour moi rien ne remplace la main. La vie d'un dessin dépend beaucoup de cela pour moi. Pour le coloriage, il n'y en a pas chez moi, dans la mesure où je fais tout en un, couleurs et traits en même temps. J'aime aussi utiliser des papiers de couleur et travailler en réserve.

Pixelcreation
: Faites-vous aussi des illustrations pour la pub ou l'édition (jeunesse par exemple)?
Antoine Kruk : Hormis mes propres livres j'ai été amené a illustrer des affiches, des pages de magazine. Je suis ouvert à toutes sortes de collaborations. J'aime beaucoup illustrer les gens, de toutes sortes, et capter leur mode de vie, ou leurs traits de caractère.

Pixelcreation : Vos influences et sources d'inspiration ?
Antoine Kruk : J'ai fait des cours de nu aux Beaux Arts, et j'aime le corps et ses mouvements. Et même les silhouettes immobiles : je leur cherche des mouvements, et un mouvement d'âme! J'ai une passion pour l'histoire de l'art et la peinture en général. C'est très, très varié et très riche : ça va des dessins de Le Guerchin, de Jacques de Bellanges, en passant par Boldini, Klimt, Otto Dix, Bellmer, Degas, Lautrec, pour finir avec Warhol , David Hockney ou Sempé! Mes origines japonaises sont sans doute la raison de mon amour pour le trait , c'est à dire la notion de geste dans le dessin. C'est l'héritage d'Hokusai Manga !

Pixelcreation : Vos activités actuelles ?
Antoine Kruk :  Je suis toujours consultant pour la mode et illustrateur pour des magazines, notamment pour le Figaro Madame avec cette chronique dessinée "Oh les filles!". Et je garde un pied au Japon où j'ai récemment fait les costumes d'une comédie musicale à Tokyo.

Paul Schmitt, janvier 2012, mise à jour février 2015

Galerie à voir sur le même sujet:


> Antoine Kruk: Look at me Tokyo

Galerie 1: Impossible Parisienne:
allure-I Kruk-Antoine allure-J Kruk-Antoine allure-M- Kruk-Antoine eiffel K Kruk-Antoine eiffel-B- Kruk-Antoine eiffel-filettejaune Kruk-Antoine eiffel-H Kruk-Antoine eiffel-kiss Kruk-Antoine eiffel-poster Kruk-Antoine eiffel-selfiejaune Kruk-Antoine exquise--louboutinisee Kruk-Antoine exquise-Eiffel-brillante-bd exquise-gant Kruk-Antoine exquise-maxi-pull Kruk-Antoine exquise-parogotte Kruk-Antoine exquise-ski Kruk-Antoine exquise-vernissage Kruk-Antoine exquise-yoga Kruk-Antoine grand--E Kruk-Antoine grand-H Kruk-Antoine
Galerie 2: dessins du Crazy Horse:
01 Antoine Kruk Crazy 02 Antoine Kruk Crazy 03 Antoine Kruk Crazy 04 Antoine Kruk Crazy 05 Antoine Kruk Crazy 06 Antoine Kruk Crazy 07  Antoine Kruk Crazy 08  Antoine Kruk Crazy 09  Antoine Kruk Crazy 10  Antoine Kruk Crazy 11  Antoine Kruk Crazy 12  Antoine Kruk Crazy 13  Antoine Kruk Crazy 14  Antoine Kruk Crazy 15  Antoine Kruk Crazy 16  Antoine Kruk Crazy 17  Antoine Kruk Crazy



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive