pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous Ă  notre newsletter

Astérix

Anti- plutôt que héros, Astérix personnifie le Français dans toutes ses contradictions.

Né en 1959 avec le journal Pilote, Astérix vit maintenant sa vie en-dehors de ses créateurs, le scénariste René Goscinny (mort en 1977) et le dessinateur Albert Uderzo qui a laissé les manettes au duo Jean-Yves Ferri et Didier Conrad pour Astérix chez les Pictes, nouvel album sorti cette fin octobre 2013 en librairie.

35 albums en tout, 8 films d’animation et 4 films live, plus un parc d’attractions dédié à son univers : une carrière exceptionnelle et riche à tous égards pour un personnage dessiné. Et pour ses auteurs, renvoyés en 1956 par leur employeur de l’époque, la World Press (ça ne s’invente pas !), pour avoir voulu « organiser » syndicalement leurs métiers… Autre paradoxe que ne manque pas de relever l’exposition BD et Immigration qui se tient en ce moment à Paris : c’est à Goscinny et Uderzo, issus de l’immigration, que revient de personnifier « nos ancêtres » les Gaulois !

L’exposition Ă  la BnF, avec ses nombreuses planches dessinĂ©es et autre tĂ©moignages, permet de dĂ©crypter les ingrĂ©dients d’un tel succès. Outre un dessin rond et agrĂ©ablement caricatural, les albums (du moins les premiers) manient plusieurs formes d’humour pour sĂ©duire tous les publics. Comiques de situation et de rĂ©pĂ©tition bien sĂ»r, mais aussi citations latines bien placĂ©es et rĂ©fĂ©rences Ă  des Ĺ“uvres picturales (voir visuels 21 et 22 ci-contre) ou littĂ©raires permettent une lecture Ă  plusieurs niveaux de la BD.Le personnage d’AstĂ©rix est Ă©galement emblĂ©matique. Si Tintin et Spirou sont des hĂ©ros typiques de l’après-guerre, dynamiques et positifs, AstĂ©rix reflète bien la dĂ©sillusion qui se fait jour dès les annĂ©es 60. Râleur, il « cultive son jardin » dans un village reculĂ© loin de l’Etat central (les Romains), se dispute et rigole avec les voisins sans idĂ©e de rĂ©volution ou de militantisme : la potion magique ne sert qu’à dĂ©fendre le village, pas Ă  aller guerroyer mĂŞme pour libĂ©rer la Gaule de l’envahisseur. AstĂ©rix se laisse cependant  Ă©mouvoir par les situations de dĂ©tresse qui arrivent jusqu’à lui jusqu’à parcourir le monde avec ObĂ©lix pour y remĂ©dier. Au-delĂ  des prĂ©textes scĂ©naristiques, le personnage est ainsi Ă  l’image du Français post-moderne tiraillĂ© entre son bien-ĂŞtre quotidien et le vaste monde qui se rappelle rĂ©gulièrement Ă  lui, gĂ©nĂ©ralement de façon nĂ©gative : comme le rĂ©sume si bien ObĂ©lix, ils sont tous fous lĂ -dehors…

Talent du dessinateur, humour à plusieurs niveaux, et surtout capacité à capturer l’air du temps, en en assumant les contradictions : c’est là le vrai secret de la réussite d’Astérix, à voir à la BnF François Mitterrand, jusqu’au 19 janvier 2014.

 

 

 


Paul Schmitt, novembre 2013


01 Asterix Uderzo Goscinny 02 journal Pilote 03 Vercingetorix 04 Asterix 05 Asterix 06 Asterix 07 Asterix 08 Asterix 10 Asterix 11 Asterix 12 Asterix 13 Asterix 14 Asterix 15 Asterix 16 Asterix 17 Asterix 18 Asterix 19 Asterix 20 Asterix 21 Asterix 22 Asterix 23 Asterix 24 Asterix



XitiMise en Ĺ“uvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive