pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Glen Keane : Raiponce, Ariel, et les autres

Le maestro du design de personnages chez Disney expose ses dessins à la galerie Arludik.

Raiponce, dernier succès de Disney cet automne 2010, c’est Glen Keane en grande partie : producteur exécutif, superviseur de l’animation, il a veillé sur l’histoire et conçu les personnages. Dessinateur, artiste vétéran de 35 ans aux studios Disney, Glen Keane était déjà directeur de l’animation sur le film Rox et Rouky en 1981 (son assistant de l’époque n’est autre qu’un jeune débutant du nom de Tim Burton) et a fait naitre de son crayon des personnages mythiques, tel Ariel (La petite sirène), La Bête (La Belle et la Bête), Aladin, Pocahontas, Tarzan, etc.

L’art de Glen Keane
Formé à ses débuts par Ollie Johnston et Frank Thomas (deux légendes de l’animation, collaborateurs de Walt Disney de la première heure), il privilégie l’observation par le dessin suivant une formule de Michel-Ange qu’il a fait encadrer et poser dans son bureau : « Le dessin, que d’un autre nom nous appelons trait, est ce en quoi consiste et ce qui constitue la source et le corps de la peinture, de l’architecture et de tous les autres genres d’art, et la racine de toutes les sciences. Celui qui en a atteint la maîtrise est assuré de posséder un grand trésor ». Et  l’animation, qu’elle soit 2D ou 3D,  est pour Glen Keane un prolongement  du dessin : « Chaque fois que j’anime quelque chose, c’est comme si j’essayais de prouver que ce n’est pas un dessin à plat : je fais du dessin sculptural. Et dès que j’en ai l’occasion, je fais tourner le personnage dans l’espace et je montre son dos ! J’ombre mes dessins pour les rendre plus réalistes. »

Ayant côtoyé John Lasseter lorsqu’il était encore étudiant fin des années 70, il l’a retrouvé avec enthousiasme quand John Lasseter est devenu directeur de création des studios  Disney Animation après le rachat en 2006 de Pixar par Disney. Et en se mettant pour Raiponce à l’image de synthèse, genre d’animation qu’il n’avait pratiqué que partiellement en supervisant le personnage de John Silver dans La planète au Trésor (2002), film qui essayait de mêler animation traditionnelle et 3D (le bras, la jambe et l’œil du cyborg John Silver).

Glen Keane inaugure l'exposition de ses dessins à la galerie Arludik

Les dessins de Glen Keane exposés à la galerie Arludik
La galerie parisienne Arludik s’est fait une spécialité des expositions de dessins et illustrations d’auteurs venant du monde de l’animation ou du jeu vidéo. Après la récente exposition Assassin’s Creed début d’automne, Arludik nous propose un voyage dans l’œuvre de Glen Keane. Plus d’une soixantaine d’oeuvres sont exposées,  parmi lesquelles certains dessins "historiques" prêtés par les studios Disney, mais également de très nombreux croquis, et aquarelles personnelles de l’artiste, que la galerie proposera aux amateurs et collectionneurs d’art.

On y découvre par exemple des études de gorilles réalisés par Glen Keane au Burundi lorsqu’ il était en période préparatoire de Tarzan, des croquis issus de carnets de voyages, des études de nus au fusain, ou encore des aquarelles de danseuses et de chevelures, qui permettent d’entrevoir la genèse d’un personnage comme Jasmine et bien sûr Raiponce.

A voir, et acheter si le cœur vous en dit, jusqu’au 8 janvier 2011.

Clémentine Gaspard, décembre 2010
(photos de l’exposition : Paul Schmitt)


Galeries à voir sur les mêmes sujets :

>> film Raiponce

>> illustrations : Il était une fois Walt Disney

 

01 Glen Keane 02 Glen Keane raiponce 03 Glen Keane 04 Glen Keane raiponce cheveux 05 Glen Keane la Bete 06 Glen Keane Ariel 07 Glen Keane Ariel expo 08 Glen Keane Tarzan 09 Glen Keane Tarzan muscles 10 Glen Keane Tarzan etude 11 Glen KeaneTarzan Jane 12 Glen Keane 13 Glen Keane 14 Glen Keane 15 Glen Keane 16 Glen Keane 17 Glen Keane



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive