pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

John Howe

Le corbeau, oiseau des dieux et des mythes, célébré par John Howe, illustrateur reconnu et concept artist du Seigneur des Anneaux.

C’est un maître de la fantasy qu’accueille ce mois-ci et jusqu’au 8 juillet 2017 la galerie parisienne Arludik. L’illustrateur John Howe est surtout connu pour son interprétation de l’univers de Tolkien comme concept artist au côté du réalisateur Peter Jackson. Et votre humble serviteur, Alsacien convaincu, ne peut que saluer ce grand artiste : ce Canadien né à Vancouver en 1957 connait une véritable révélation à l'âge de 19 ans, lors de sa rencontre avec la cathédrale de Strasbourg, durant son premier séjour en Europe. Ce gigantesque livre d'images en grès des Vosges, raconte John Howe, lui a ouvert les yeux sur l'incroyable richesse de l'histoire et de la mythologie européenne.

John Howe devient justement un illustrateur majeur des œuvres de l'écrivain anglais JR Tolkien, Le Seigneur des Anneaux et Bilbo le Hobbit, collaborant notamment avec le prestigieux éditeur Harper Collins. Il laisse libre court à sa passion des contes et légendes, nourrie par de nombreuses recherches, lectures, et séjours sur les lieux dont émanent ces récits. John marque ainsi de son empreinte artistique l'univers des mythologies féériques. Tout naturellement, le réalisateur Peter Jackson, admiratif de son travail, fera appel à John Howe pour réaliser les dessins et peintures préparatoires de sa trilogie du Seigneur des Anneaux, puis pour ceux de sa trilogie du Hobbit. Au crayon et pinceau ou à la tablette graphique, il a créé plus de 7000 croquis et peintures, détaillant de nombreux personnages, créatures, costumes, armures, épées, ou encore cités et châteaux, et passera presque 8 ans en Nouvelle Zélande. L'apparition presque « magique » de la cathédrale de style gothique de Strasbourg inspirera ainsi les dessins et peintures que John Howe consacrera à des édifices légendaires, telle la Cité forteresse de Minas Thirhit, capitale du royaume du Gondor.

Pour cette exposition – rarissime : c’est la première en 10 ans – dans une galerie, John Howe a réalisé une série originale de dessins grand format, plus quelques peintures, où prédomine le grand corbeau, Raven en anglais. Comme l’explique John Howe, cet oiseau est déjà présent dans nombre de mythes, à commencer par le mythe du déluge dès la version de Gilgamesh, avant celle de Noé dans la Bible. Huginn and Muninn, les deux corbeaux perchés sur l’épaule d’Odin/Wotan, traversent les 9 mondes. Le corbeau est un oiseau du destin, un passeur entre les mondes des dieux et le nôtre.

D’où viennent les images ? « Elles ne sont pas des miroirs de la réalité, médite John Howe, elles proviennent de cette muse capricieuse qu’est l’inspiration. L’inspiration, telle une volée d’oiseaux sauvages, nous fait regarder intensément, lever nos têtes vers le ciel, souhaiter de pouvoir voler. Et comme nous sommes liés au sol, dessiner est notre façon de nous envoler. » We are raven-fed, nourris par les corbeaux, gardiens et hérauts du sublime…

Paul Schmitt, mai 2017

John HOWE ALTHEA AND THE RAVVEN John HOWE ALTHEA John HOWE Head John HOWE RAVVEN WANDERER John HOWE RAVVEN WARRIOR 3 John HOWE RAVVEN John HOWE Sphinx John HOWE THE EDGEHORN John HOWE THE PHIX



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive