pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Niark1

Un trait monstrueux

En partenariat avec Adobe Creative Cloud

Des monstres cracheurs de feu, des regards hallucinés, des yeux exorbitants : l’univers graphique de Niark est un subtil héritage d’art brut, de pop art et de comics.

Et l’ensemble de son travail est teinté de surréalisme et de psychédélisme. Cet artiste se joue des codes pour frayer son chemin avec un univers bien à lui, fait de créatures chimériques et de mises en scène théâtrales.

Pourrais-tu te présenter, nous dire ton parcours ?

Je m'appelle Sébastien Féraut mais je signe Niark ou Niark1 la plupart du temps. Je suis artiste/illustrateur (et un peu graphiste aussi). Après plusieurs années dans des écoles de graphisme et d'arts appliqués et dans le multimédia, j'ai eu une courte expérience professionnelle dans le webdesign. Finalement j'ai décidé il y a plusieurs années maintenant de me mettre à mon compte. Depuis je fais ce que j'aime vraiment faire. C'est à dire de la peinture, du dessin, de la création graphique.

Qui sont tes clients aujourd’hui ?

Ils sont assez divers et variés. Je travaille aussi bien avec des boites de communication/publicité, que pour la presse, l'édition, des événements, des festivals de musique, des marques de skate ou snowboards, streetwear, des petites marques et des grosses marques, etc ...

Comment appréhendes-tu le besoin de ton client, quelle est ta relation à ce commanditaire et la démarche créative en réponse à la commande ?
Généralement le client me contacte car il connait ou a aperçu mon travail. Dans la plupart du temps il vient pour mon style ou alors c'est qu'il n’a rien compris. Donc au final ça reste assez simple. Un client me contacte, me montre des exemples de mon travail qu'il apprécie. Ensuite la plupart du temps j'ai assez de liberté pour proposer ma vision des choses. Evidemment on en discute. J'essaye de faire en sorte qu'il y ait tout de même un échange et qu'on collabore ensemble.

Peux-tu me décrire ta façon de travailler, depuis le brief, l’idée, jusqu’à la livraison finale ?
Je travaille de manière assez spontanée. Je fais assez rarement de croquis à la main ou parfois quand on me le demande. J'aime bien commencer à bosser directement sur l'ordinateur pour une commande d'illustration ou d'un visuel pour un client. Ça me permet de proposer quelque chose d'assez clair sur mes intentions graphiques, en termes de formes, de palettes de couleurs, etc. Ensuite, j'envoie assez régulièrement des prévues au client pour que l'on puisse échanger ensemble sur le travail en cours. Je fais des modifications en fonction des retours, et je continue dans les détails, les textures.

Comment définirais-tu ton travail, ton style aujourd’hui ?  
C'est assez difficile de définir son propre travail. La plupart du temps pour les commandes de clients, je travaille sur ordinateur, ce qui est beaucoup plus simple pour faire des modifications, avoir un fichier exploitable au maximum. Je passe aussi beaucoup de temps à peindre et à dessiner pour des projets beaucoup plus personnels même si j'utilise aussi l'ordinateur pour ceux-ci. J'aime jongler avec les différents outils. Cela me permet de trouver de nouvelles astuces, de nouvelles formes et d’autres idées que je peux utiliser de manière différente. Tout cela est assez complémentaire. Au niveau du style, j'ai plusieurs influences de mouvements artistiques et graphiques. Cela peut aller du surréalisme, du cubisme, de la figuration libre, du pop art, de l’art brut mais aussi les cartoons, les fanzines graphiques un peu underground. J'aime bien les choses assez bizarres et graphiques.

La couleur occupe une place forte dans ton travail, pourquoi ?

Oui effectivement j'aime beaucoup utiliser les couleurs. Cela permet de créer des univers et des ambiances vraiment différentes les unes des autres. J'aime jouer avec des palettes de couleurs, chercher les bonnes couleurs qui fonctionnent entre elles.

Pourquoi tant de monstres ?
J'ai toujours été très attiré par les monstres et les choses bizarres. J'ai passé mon enfance à regarder des films fantastiques hantés par des créatures hétéroclites. Je leur ai toujours trouvé quelque chose de fascinant du fait qu'elles sont tout droit sorties de l'imagination ou issues de contes et mythologies. La plupart du temps les monstres sont des sortes de divinités, ils peuvent aussi représenter le côté sombre de chacun d'entre nous. Ils sont d'une certaine manière le reflet de l'humanité. Une sorte d'allégorie. On peut en faire ce qu'on en veut. On peut les imaginer sous toutes les formes. On peut les assembler comme des puzzles. Il n'y a pas de règles. C'est une sorte de liberté créatrice sans limites.

Fais-tu également de la peinture "tradi" ?
Oui bien sûr. Je fais beaucoup de dessin à l'encre, aux crayons, je fais aussi beaucoup de peinture. La plupart du temps sur papier, même si je peins aussi parfois sur toile. Je travaille avec des techniques assez mixtes. Pour la peinture généralement il y a une base de peinture acrylique + des encres, des craies grasses et pastels, des markers, des crayons de couleurs, parfois des collages etc. Je participe assez régulièrement à des expositions en galeries que ce soit des expos collectives ou solo.

Quel regard portes-tu sur l’illustration et le graphisme aujourd’hui ?
Il y a beaucoup de choses très intéressantes et de styles très variés. Même si parfois on a l'impression qu'il y a beaucoup d'effets de mode et que beaucoup essaient de faire la même chose que le voisin. Il y a tout de même certains artistes qui osent vraiment avoir des styles très singuliers et qui arrivent à sortir du lot. Dans tous les cas, j'ai l'impression que le niveau technique et de réalisation est de plus en plus élevé surtout dans la jeune génération. Il y a beaucoup de travaux très beaux, avec beaucoup de détails. Le problème est peut-être parfois le manque d'originalité.

Quelle part de ton temps tes projets personnels occupent-ils ?

Concernant mes projets personnels, on peut dire que j'y consacre la moitié de mon temps, si ce n'est même plus. Cela dépend vraiment des périodes. Parfois il m'arrive de bosser beaucoup de temps sur des commandes, j'ai ensuite besoin de pouvoir me consacrer à mes propres projets.

J'aime travailler pour des clients. Comme je l'expliquais, la plupart du temps j'ai carte blanche et beaucoup de liberté, c'est donc rarement laborieux. Si vraiment les projets que l'on me propose ne m'intéressent pas plus que ça, je refuse tout simplement. Bien entendu il y a des périodes où on ne peut pas toujours refuser des projets commerciaux.

Ensuite je n'ai pas vraiment à proprement parler de démarche artistique. J'essaie juste de m'amuser, de faire avancer les choses, trouver de nouvelles façons de faire, de faire des expériences graphiques. C'est juste une histoire de passion. Je ne pourrais jamais faire autre chose. On verra comment les choses évolueront. Je n'ai pas de plan défini.

Avec quels logiciels travailles-tu ?

J'utilise surtout Illustrator. La quasi-totalité des travaux que je fais sur ordinateur est réalisée en vectoriel. J’aime le fait que l'on puisse tout modifier, retoucher. On peut changer les couleurs comme on veut. On peut tout transformer à l'infini. Récupérer des morceaux pour les assembler autrement. Cela permet de garder une certaine spontanéité. J'aime assez jouer avec les formes. Essayer de les imbriquer d'une certaine manière afin de trouver la combinaison qui fonctionnera le mieux. J'aime aussi travailler sur Photoshop pour la réalisation de photomontages d'après des scans de mes dessins.

Depuis combien de temps es-tu sur Behance ? De manière générale, comment te fais-tu connaître ?
Cela va faire un petit bout de temps maintenant que j'ai un portfolio sur le site Behance. J'y poste assez ponctuellement une sélection de travaux récents, que ce soit des dessins, des illustrations, des peintures. Concernant mon autopromotion et ma visibilité, je poste quasi quotidiennement mes réalisations et travaux en cours sur les réseaux sociaux (Instagram, Facebook, Tumblr …). Il est assez inimaginable de ne pas utiliser ces différents sites à l'heure actuelle si on veut faire connaître son travail.  

Son site : http://www.niark1.com/
Son compte behance :  https://www.behance.net/niark1

Galeries à voir sur le même sujet:

Artistes du mois Behance:

> Marie-Laure Cruschi/Cruschiform

> Niark1

> Faak & Paat studio

> Julie Ferrieux, identité visuelle et design

> Laurent Nivalle, DA & photographe

> Virginia Garrido Millan, illustratrice du quotidien

> Maïté Franchi, illustratrice & DA

> Lucie Brémault, photographe mode et beauté

Niark 01 Niark 02 Niark 03 Niark 04 Niark 05 Niark 06 Niark 07 Niark 08 Niark 09 Niark 10 Niark 11 Niark 12 Niark 13 Niark 14 Niark 15



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive