pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

The Model as Muse

Quand les mannequins inspirent la mode

Organisée par l'Institut de la Mode du Metropolitan Museum (Met) de New York, l'exposition The Model as Muse explore les relations intimes qui unissent les créateurs et leurs mannequins fétiches.

De Carla à Naomi, de Cindy à Linda en passant par Twiggy, les modèles ne sont pas seulement des jolis cintres, leur physique, leur culture, leur jeunesse aident les créateurs de mode à capter et comprendre l'air du temps. 
En effet, à chaque époque correspondent un ou plusieurs visages qui personnifient littéralement les aspirations et l'esthétique de leur génération.

C'est pour témoigner de cet aller-retour incessant entre les créateurs et leurs muses que le Met (aidé par le maître à créer de Louis Vuitton Marc Jacobs) a choisi d'exposer 80 chefs d'oeuvre de la haute-couture et du prêt-à-porter. Mais aussi des photographies de mode, des publicités, des clichés pris sur les podiums lors de défilés ainsi que des petits films, tout au long du parcours, permettant de comprendre l'époque des vêtements présentés.

Les années cinquante

L'exposition démarre dans l'immédiat après-guerre, avec le règne de Dior et de son "New Look", la prolifération des agences de mannequins. Ce terreau permis l'émergence de personnalités fortes parmi les modèles, telles que Dovima, Dorian Leigh ou Suzy Parker. Ces femmes ont incarnés l'âge d'or de la haute-couture et des photographes comme Irving Penn, Richard Avedon et Cecil Beaton ont capturé ce nouvel idéal féminin sophistiqué.

Les années soixante

Dans les années soixante, la jeunesse explose. L'exposition propose ainsi toute une mise en scène autour du film culte de William Klein Qui êtes-vous, Polly Maggo (1966). C'est l'époque Paco Rabanne, Courrèges... et c'est le règne des mannequins frêles et arty Twiggy, Verushka ou Jean Shrimpton.

Les années soixante-dix

Après les swinging sixties, les seventies voient le retour à l'honneur des grandes filles saines, très américaines. Lisa Taylor ou Jerry Hall incarnent ce nouveau type de mannequin. A l'opposée, les beautés "ethniques" font enfin leur apparition sur les podiums et en photos, célébrées notamment par Yves Saint Laurent. A leur tête : Mounia et Kirat.

Années quatre-vingt : les supermodels

Les années 80, années du fric, de la frime et des supermodels, femmes-déesses à la beauté surréaliste qui ont marqué toute une génération de petites filles. Stephanie Seymour, Cindy Crawford, Linda Evangelista, Naomi Campbell, Christy Turlington... Ce quintet sublime a même réussi pendant une décennie à quasiment éclipser les vêtements qu'elles étaient censées représenter !

Les années quatre-vingt dix : années grunge

La dernière décennie du XXe siècle s'adonne au grunge. Désabusée, revenue de tout, la jeunesse écoute Nirvana, ne croit plus en un futur riant et fuit la sophistication. A l'écoute du monde autour d'eux, les créateurs de mode (Donna Karan, Prada, Helmut Lang...) portent aux nues Kate Moss, une jeune anglaise dont les mensurations sont dérisoires comparées à celles des stars des podiums des années 90. Petite, très maigre, sans poitrine, la Moss a un sens de la mode aigu et assume un mode de vie très grunge. En France, la top Audrey Marnay, chouchoute de Karl Lagerfeld chez Chanel, s'inscrit dans le même modèle.

Name-dropping

Voici quelques-uns des créateurs de mode présentés dans l'exposition : Giorgio Armani, Cristóbal Balenciaga, Pierre Cardin, Karl Lagerfeld for Chanel, André Courrèges, Christian Dior, John Galliano pour Christian Dior, Marc Jacobs pour Perry Ellis, Charles James, Donna Karan, Calvin Klein, Helmut Lang, Ralph Lauren, Prada, Paco Rabanne, Yves Saint Laurent, Gianni Versace...

Les top-models de légende dévoilées dans l'exposition : Nadja Auermann, Naomi Campbell, Dovima, Linda Evangelista, Jerry Hall, Shalom Harlow, Lauren Hutton, Iman, Dorian Leigh, Kate Moss, Suzy Parker, Jean Shrimpton, Christy Turlington, Twiggy, Amber Valletta, Veruschka...

Enfin, des oeuvres des plus grands photographes de mode sont présentées au Met : Richard Avedon, Cecil Beaton, Patrick Demarchelier, William Klein, Annie Leibovitz, Peter Lindbergh, Steven Meisel, Helmut Newton, Irving Penn, Bert Stern, Juergen Teller, Ellen von Unwerth...

Léonor de Bailliencourt - Mai 2009
Jusqu'au 9 août 2009.
Metropolitan Museum 1000 Fifth Avenue, à l'angle de la 82e rue, New York (USA).
Affiche de l'exposition "The Model as Muse" Cecil Beaton (britannique, 1904–1980) Charles James (Américain, né au Royaume-Uni, 1906–1978) Loomis Dean (Américain, 1917–2005) Maison Dior (France, fondée en 1947) par John Galliano (Britannique, né à Gibraltar, 1960) Madame Grès (Française, 1903–1993) Cristobal Balenciaga (Français, né en Espagne, 1895–1972) Bert Stern (Américain, né en 1929) Yves Saint Laurent, Paris (France, fondée en 1962) Yves Saint Laurent (Français, né en Algérie, 1936–2008) Yves Saint Laurent, Paris (France, maison fondée en 1962) Yves Saint Laurent (Français, né en Algérie, 1936–2008) Peter Lindbergh (Allemand, né en 1944) Craig McDean (Britannique, née en 1964) Peter Lindbergh (Allemand, né en 1944) Peter Lindbergh (Allemand, né en 1944) Gianni Versace (Italien, 1946–1997) Maison Chanel (France, fondée en 1913) Karl Lagerfeld (Français, né en Allemagne en 1938)



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive