pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Elhadi Yazi

Air France Magazine et autres objets graphiques

Retour au sommaire de la galerie

 

© Elhadi YaziSuivant
Suivant
 
Portrait d'Elhadi Yazi

 

"J'ai toujours voulu dessiner. Déjà tout petit, je dessinais", dit-il. C'est ainsi que se définit Elhadi Yazi arrivé au graphisme par le trait, comme une évidence.

 

Estienne et les Arts Déco

Fils de Saint-Denis, Elhadi Yazi, 36 ans, atterit à Estienne à quinze ans. Un peu par hasard. "C'était direct en RER, cela a rassuré ma mère", se souvient-il. Après cinq années d'Estienne et un Bac F12 en poche (l'ancêtre du "Bac technologique arts appliqués"), il entre à l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs pour un an et demi. "Je n'ai pas passé le diplôme, j'étais fatigué des études. D'autant qu'on me proposait des choses à l'extérieur", précise-t-il.

 

Coopération au Niger

Entre Estienne et les Arts Déco, Elhadi Yazi est parti au Niger comme coopérant, dans le cadre du Service Militaire. "J'étais dans un centre culturel pour quatorze mois d'immersion totale dans un pays dont j'ignorais tout", se souvient-il. "Cela m'a permis de relativiser plein de choses." Amoureux de son métier, il a ainsi conscience de "faire de petites choses". Il ajoute : "On participe à un à modèle de société très consumériste."

 

Communication

A sa sortie des Arts Décoratifs, Elhadi Yazi devient assistant du designer Yann Pennors, écume quelques agences de communication avec de réaliser que "ce n'est pas [son] truc." Il se souvient : "J'ai fait un stage intéressant chez Total Design, mais je ne me trouvais pas à place dans cet univers qui, de mon point de vue, manque de créativité."

 

Les Bétails

Il s'associe alors avec les graphistes Thierry Guernet et Bertrand Lacanal, formant un groupe baptisé Les Bétails. "Nous avons travaillé pour le Virgin Megastore, McDonald's, fait de l'audiovisuel notamment pour Gédéon, France Télévision...", se souvient Elhadi Yazi.

 

Pionnier du web

"En parallèle de tout cela, je travaillais pour Télérama. J'ai participé à la création de leur premier site web. C'était il y a dix ans, les débuts du web en France, on expérimentait. J'ai aussi fait un peu de direction artistique pour le magazine."

 

Palmarès prestigieux

A l'expérience Télérama, essentielle dans son parcours et toujours présente (il travaille sur les hors-séries), Elhadi Yazi peut également ajouter la cinquantième édition du Festival de Cannes, Canal +, de la presse avec Transfert, Libération, Science et Vie Junior, de l'édition pour Gallimard ainsi que des éléments de communication pour quelques villes parmi lesquelles Nanterre et Aulnay sous Bois.

 

Dessin... Toujours

"A titre personnel, j'aimerais faire plus de dessin. J'ai la possibilité d'éditer soit des carnets de voyage, soit des livres pour enfants. J'y raconterais ma jeunesse sous forme anthropomorphique. Quoiqu'il advienne de ces projet, je suis bien décidé à développer mon activité illustrée : je refuse même des projets pour préserver un peu de temps à mes dessins."

 Suivant
Suivant
 Retour au sommaire de la galerie 



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive