pixelcreation.fr - amoureux de l'image

  • > Abonnez-vous à notre newsletter

Une Saison Graphique 17

Ralph Schraivogel, Karel Martens, Sylvia Tournerie, etc.

Retour au sommaire de la galerie

Ralph Schraivogel 06

Précédent
Précédent
© Une Saison Graphique 17Suivant
Suivant
Ralph Schraivogel 06

Ralph Schraivogel est né en 1960 à Lucerne (Suisse). Il a étudié le design graphique à la Schule für Gestaltung Zürich entre 1977 et 1982. Après l’obtention de son diplôme, il s’est aussitôt installé à Zürich comme designer indépendant. Il a conçu des livres, des logos et des identités visuelles, mais s’est rapidement consacré au design d’affiches pour des événements et des institutions culturelles.
Il a notamment pris en charge la communication visuelle du cinéma « Filmpodium » à partir de 1983, et réalise régulièrement depuis 1984 des affiches pour le « Museum für Gestaltung » (Zürich). L’une de ses productions la plus spectaculaire et remarquée reste sans doute la série d’affiches qu’il a réalisées entre 1989 et 2006 pour la biennale de cinéma «Cinemafrica». A partir de 1992, parallèlement à son activité de graphiste indépendant, Ralph Schraivogel a enseigné ou enseigne dans différentes écoles.

L’œuvre graphique de Ralph Schraivogel est consistante et singulière, malgré une production annuelle restreinte tant le processus de création d’une image réclame une longue réflexion et maturation chez ce designer. Elle est précise, à la fois radicale et délicate, et repose sur un épuisement méthodique du sujet, parfaitement traduit ensuite ou réinterprété dans une image. Ce travail d’interprétation du sujet se caractérise par une grande puissance visuelle où une typographie sèche et économe se confronte souvent à des textures et des interférences visuelles (zébrures, motifs psychédéliques, empreintes, etc.).

Le corpus d’affiches exposées dans le cadre d’Une Saison Graphique 17 représente la presque totalité de ses 35 années de production. Il permet de souligner dans l’espace de l’atrium de la Bibliothèque Universitaire ce contraste fort de chaos et d’ordre qui traverse l’ensemble de son travail : à des univers complexes et saturés de matières suivent parfois des épures extrêmes, mais chacune de ses pièces conserve en commun une efficacité redoutable qui nous rappelle le vrai pouvoir de l’image.

Ralph Schraivogel croit profondément que le langage est pauvre, et qu’à l’inverse les images ont un pouvoir infini. Son design visuel s’apparente par bien des aspects à la technique des haïkus, cette forme poétique japonaise compacte, ramassée et raffinée, qui concentre le langage pour atteindre une pureté absolue d’expression.

Précédent
Précédent
 Suivant
Suivant
 Retour au sommaire de la galerie 



XitiMise en œuvre technique : Typo3 Oblady  -  Conception Internet par Pixel Interactive