Attitude Studio : positive attitude(2)

Pixelcreation : Et vous avez acquis du coup une réputation de spécialiste de motion capture.

Boris Hertzog : La capture de mouvements dont Marc est effectivement un grand spécialiste, est à la base de notre pipeline et nous avons développé un savoir-faire et des outils spécifiques pour cela. Mais nous ne sommes pas limités à cette technique, et l'animation keyframe représente maintenant la moitié de notre charge de travail. Et plusieurs de nos projets sont full keyframe. En fait, les deux outils sont complémentaires et nous les utilisons interactivement au service de la réalisation.

Pixelcreation : Parlez-nous justement de vos outils et méthodes de production.

Boris Hertzog : Notre philosophie est de travailler avec les logiciels du marché et de les compléter (par exemple pour l'animation faciale) par des développements internes : la R& D représente 12 à 13% de notre chiffre d'affaires et occupe 15 développeurs, avec le soutien de 6 « expert users » en interne. Nous utilisons Maya et Motion Builder pour la modélisation et l'animation, Massive pour les foules; nous avons plusieurs moteurs de rendu : Mental Ray et Renderman, indispensable pour être crédible vis-à-vis des américains. Le plateau de motion capture occupe une bonne partie des 3700 m2 de notre bâtiment (un ancien entrepôt signé par Gustave Eiffel, à Saint Denis en banlieue parisienne) et est assez grand pour des scènes complexes comme des cascades, etc. Il est équipé de caméras optiques infrarouges Vicon 24-M haute résolution. Et nous avons créé un studio filiale au Luxembourg en 2004 pour mieux nous internationaliser. Aux USA, nous sommes maintenant représentés par Gotham Group, un agent commercial spécialisé dans l'animation.

Pour revenir à la R&D, nous sommes aussi partie prenante du nouveau pôle de compétitivité d'Ile de France. Le projet HD 3D y regroupe plusieurs studios 3D dont Mikros, McGuff, Duran, etc. Jacques Bled (ndlr : directeur général de McGuff) est vice-président de ce pôle, comme moi-même : la 3D est donc bien représentée. La collaboration est une démarche novatrice pour les studios français, et ce projet coopératif regroupe plusieurs pistes de développement d'intérêt commun et sur lesquelles les studios ne se font pas concurrence. Attitude Studio est chef de file pour développer des clusters de calcul de 2000 à 3000 nodes. Mikros travaille sur un projet d'asset management, d'autres sur la colorimétrie, etc.

Pixelcreation : Et vos projets au-delà de « Renaissance »?

Boris Hertzog: Nous pensons être le seul studio structuré pour fabriquer trois longs métrages en même temps. Et nous voulons continuer à faire des séries d'animation (nous discutons les suites des séries actuelles) et des cinématiques de jeu. Pour les effets spéciaux, nous sommes souvent consultés pour notre spécialité : l'animation faciale non-humaine. Pour former nos infographistes, nous réfléchissons aussi à développer un institut de formation, peut-être avec une école existante.

Nous avons beaucoup de contacts sur tous ces sujets, en Europe et aussi aux USA pour les longs métrages, je ne peux pas vous en dire plus pour l'instant. Mais si nous obtenons la fabrication de trois longs métrages simultanément, Attitude Studio montera jusqu'à 450 personnes et générera trente millions d'euros de revenus par an, ce qui en fera effectivement un leader européen...

<< Page 1-2