Quand les arts graphiques rencontrent le jazz

Evénement artistique majeur du XXe siècle, la naissance du jazz puis son développement ont donné lieu à de multiples créations graphiques que présente cette exposition. Partez de façon chronologique à la découverte du siècle du jazz.

Cette exposition a été conçue par le philosophe et critique d'art Daniel Soutif. Elle présente, de manière chronologique, les relations entre le jazz et les arts graphiques tout au long du XXe siècle.

Peinture, design graphique, cinéma, photographie... l'exposition s'arrête en particulier sur le développement du jazz en Europe et en France dans les années 1930 et 1940.

1917

Le parcours démarre en 1917, année charnière essentielle dans le développement de cette musique vouée à révolutionner toutes les autres. C'est notamment en 1917 qu'est enregistré le premier disque à afficher le mot "jazz" sur sa pochette.

Jazz Age

De 1917 à 1930, l'exposition rend compte de la fantastique vogue du jazz qui se développe aux Etats-Unis : c'est le Jazz Age, comme l'a appelé l'écrivain Francis Scott Fitzgerald. Artistes et graphistes accompagnent cet âge d'or de leurs splendides créations aux couleurs de l'air du temps.

Harlem Renaissance

Le Musée du quai-Branly célèbre aussi l'émergence à Harlem (notamment) du culture afro-américaine vaillante et fière d'elle. La musique, le jazz, en étant probablement l'aspect majeur.

Jazz Age... En Europe !

C'est bien connu, ce sont les soldats américains qui apportèrent le jazz à l'Europe. Et ce fut Josephine Baker et célébrissime Revue Nègre qui finirent de populariser cette musique sur le Vieux Continent. Adopté par les écrivains et artistes de l'époque - Kees Van Dongen, Fernand Léger ou Jean Cocteau - le jazz fut un support idéal à leurs créations visuelles.

Années Swing et Années de guerre

Aux "années jazz" succèdent les années swing chères à Duke Ellington puis les tristes années de guerre. Fasciné par le jazz et son rythme syncopé, il semblerait que l'artiste Piet Mondrian s'en soit inspiré pour ses chefs d'oeuvre.

Be Bop et West Coast Jazz

La fin de la seconde guerre mondiale marque l'avènement du Be Bop, révolution musicale lancée notamment par Charlie Parker et Dizzie Gillepsie. Le jazz devient moderne, les arts aussi. L'expressionnisme abstrait s'apprête à voir le jour.

A Hollywood, le West Coast jazz, plus raffiné, répond au Be Bop. La comparaison graphique des pochettes des disques de ces deux genres est particulièrement parlante. Plages ensoleillées et blondeur à l'ouest, lettrage géométrique et portraits de musiciens noirs à l'est.

La révolution "free" et les contemporains

De 1960 à 1980, le free jazz signe l'avènement d'un courant libertaire dans le jazz. C'est l'époque des Black Panthers en politique et des artistes tels que le météorique Bob Thompson.

Depuis, l'art est devenu "contemporain" et les artistes n'ont jamais cessé de se confronter au jazz.

Léonor de Bailliencourt - Avril 2009
Jusqu'au 28 juin 2009.
Musée du quai-Branly, galerie du jardin, 51 quai Branly, Paris 7e.
Ouvert le mardi, mercredi et dimanche de 11h à 19h et le jeudi, vendredi et samedi de 11h à 21h. Fermé le lundi.