100 auteurs de BD revisitent 100 chefs-d'oeuvre

Première exposition du tout nouveau Musée de la bande-dessinée d'Angoulême, Cent pour Cent Bande Dessinée permet à 100 dessinateurs du monde entier de revisiter 100 chefs-d'oeuvre du genre. Passionnant.

A l'occasion de l'édition 2010 du Festival international de la bande-dessinée d'Angoulême (28-31 janvier), le Musée de la bande-dessinée a inauguré sa première exposition : Cent pour Cent Bande Dessinée. Après avoir rencontré le succès en janvier dernier à Angoulême, l’exposition, imaginée, conçue et réalisée par la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, a entamé une tournée internationale qui l’a conduite à Bilbao et à Istanbul, avant de s’installer pour quelques mois à la bibliothèque Forney à Paris à partir du 24 septembre 2010.

La BD, "un art sans histoire"
Plus jeune des "beaux-arts", "art sans histoire" comme le constate Thierry Groensten (historien et théoricien de la bande-dessinée), la BD se doit d'interroger son passé mais pas de façon poussiéreuse ou simplement muséale, plutôt au travers de sa pratique.

Les concepteurs et commissaires de cette exposition, Gilles Ciment (directeur général de la Cité internationale de la bande-dessinée et de l'image), Jean-Philippe Martin et Pili Muñoz se sont donc demandé quels rapports les auteurs contemporains, en activité, entretiennent avec les oeuvres de leurs prédécesseurs ou de leurs pairs.

Deux ans de préparation
"Pour y répondre, explique Gilles Ciment, le musée a sélectionné sept cents planches originales, fleurons de ses collections riches de plus de huit mille planches et dessins originaux (dont les plus anciens datent du milieu du XIXème siècle) représentant les principaux foyers de production de bande dessinée (Europe, Amérique du Nord et du Sud, Asie) et les plus grands noms de ce domaine. Pendant près de deux ans, l’équipe de la Cité et ses correspondants à l’étranger ont invité les plus prestigieux auteurs du monde entier et les grandes révélations récentes à découvrir et explorer ce riche panorama, habituellement confiné dans le sanctuaire des réserves du musée, et à choisir une planche parmi ces trésors pour dessiner à leur tour une page qui fasse écho à ce chef-d’oeuvre."

Hommages, parodies et rapprochements culturels
Le résultat ? Des hommages, des parodies, commentaires et évocations sentimales. Un exercice hautement émotionnel, une mise en abyme qui a posé les dessinateurs choisis face à leur propre pratique. Des rapprochements culturels et stylistiques ont sauté par-dessus les océans, des "élèves" ont célébré leur "maîtres"...
Certains ont abandonné en cours de route, d'autres se sont passionnés... et le résultat est prometteur et passionnant.

Alliances étonnantes
A découvrir, donc, les alliances parfois étonnantes, riches la plupart du temps, de Bazooka et Hunt Emerson, David B. et Lewis Trondheim, Alberto Breccia et Lorenzo Mattotti, Joann Sfar et Amruta Patil, Elzie Crisler Segar et Florence Cestac, Frank Bellamy et Jochen Gerner, Pierre La Police et Riad Sattouf et bien d'autres grandes signatures de la bande-dessinée...

Léonor de Bailliencourt - janvier 2010
Mise à jour : Clémentine Gaspard- septembre 2010

Du 24 septembre 2010 au 8 janvier 2011 : Bibliothèque Forney, Paris
Du 28 janvier au 28 mars 2010 : Musée de la Bande Dessinée, Angoulême (16).