newsletter du 21 avril 2010 (copie 1)

Si ce message de Pixelcreation.fr ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le visualiser en suivant ce lien

pixelcreation.fr - amoureux de l'image


EDITO

21 avril 2010

Parce que la publicité, discipline souvent mal-aimée car a priori cynique et assoiffée d'argent, peut aussi avoir du coeur, nous sommes allés assister à la remise du Grand Prix de la Communication solidaire au Musée des Arts décoratifs, à Paris. Grandes causes, tiers-monde, maladies et autres campagnes sanitaires y étaient exposées et, in fine, leurs agences récompensées. Et une fois de plus, c'est l'Abbé (Pierre) qui a tout raflé !

Bientôt le festival de Cannes et l'art n'y est pas oublié: JR y concourt pour une Caméra d'Or avec un long métrage tiré de son projet mêlant street art et photo, Women are Heroes.

Et pendant ce temps-là,  les directeurs artistiques de publicité continuent de nous expliquer leur métier, l'Adèle Blanc-Sec de Tardi, revue et corrigée par Luc Besson et Louise Bourgoin fait son petit bonhomme de chemin au cinéma,et la galerie Magda Danysz n'en finit pas d'interroger le monde et ses idoles grâce au travail photographique de Daniel & Geo Fuchs.

Bonne semaine,

Léonor de Bailliencourt,
rédactrice en chef de Pixelcreation.fr


Si ce message de Pixelcreation.fr ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le visualiser en suivant ce lien

pixelcreation.fr - amoureux de l'image


EDITO

4 novembre 2009

Elle a contribué à lui donner ses lettres de noblesses, pas étonnant qu'elle lui consacre un livre aujourd'hui : la galeriste franco-polonaise Magda Danysz publie From Style Writing to Art, une anthologie du street art. Parallèlement au livre, Magda expose les maîtres du genre - historiques et plus récents - aux murs de sa galerie du 11e arrondissement parisien.

Au musée des Arts Décoratifs, dans le Louvre, c'est le dessin de design qui est exposé. Jasper Morrison, Ronan et Erwan Bouroullec, Pierre Paulin ou encore Konstantin Grcic dévoilent leurs dessins préparatoires. Croquis de recherches ou présentation au client, réalisés à la main ou à l'ordinateur, toutes ces ébauches en disent long sur la façon de travailler de ces prestigieux designers.

Du côté de l'animation, c'est Panique au village qui débarque cinéma. L'humour absurde et les personnages faussement naïfs de cette série créée à l'origine pour la chaîne de télé Canal + ont été transférés au cinéma. Un bonheur pour ceux d'entre vous lassés des superproductions américaines. L'occasion aussi de se réjouir du jeu d'acteur de Benoît Poelvoorde et Jeanne Balibar.

A mercredi prochain.

Léonor de Bailliencourt,
rédactrice en chef de Pixelcreation.fr