Etape 6

Analyse de la scène => les lampes de contrôle (Light 1, 2 et 3)

En jettant un coup d'oeil sur le manuel on constate qu'il n'est pas possible de modifier l'intensité d'une lumière à partir des expressions. J'ai donc opté pour une bidouille afin de simuler cet effet. Il suffit de cacher les lampes au moment voulu. C'est pour cela que vous ne voyez que la lampe rouge d'allumée sur l'image 1. La vue en WireFrame ci dessous vous montre la position de nos lampes à la frame 0. Les lampes 2 et 3 sont effectivement à l'intérieur de l'objet et ne peuvent diffuser leur Lens Flare.
Seul le canal de translation Y est affecté par une expression. Pour le vilebrequin il s'agissait d'un mouvement synchronisé et parfaitement progressif. Celui des lampes est totalement différent. Elles apparaissent, durent le temps d'une séquence et disparaissent. Si j'avais opté pour une montée progressive l'effet n'aurait pas eu de sens à l'écran. Les lampes passent de la position Y = 5.835 mètres à Y= 4,5 mètres (et vice-versa) directement . Comment faire pour définir ce mouvement qui n'est pas progressif. C'est le sujet du paragraphe suivant.

Mais avant de passer à une terrible épreuve pour certains d'entre vous, voyons la séquence (ou période) concernée pour chaque lampe. Les lampes montent ou descendent en fonction de l'orientation de notre point Nullos. De -90° à -30° d'angle Pitch c'est la lampe rouge qui est visible. C'est également pour cela que vous la voyez dès le départ de l'animation. De -30° à +30° c'est la lampe verte qui est allumée. La lampe Bleu qui simule la stabilisation du système (pas de production d'énergie) s'allume durant 120° à cause du va et vient du point Nullos. Elle est visible de +30° à +90° et de +90° à +30°.