Bien choisir votre logiciel de modélisation 3D (page 2)

Modo 201

L'équipe de développement de Newtek (LightWave 3D) a explosé il y a deux ans. Il en est ressorti la création de Luxology, dont le premier bébé est le modeleur Modo, aux capacités redoutables. Modo a parfaitement intégré la notion de modélisation en subdivisions de surfaces, dont il est l'un des champions. Des outils puissants permettent des modélisations organiques avec une finesse de détails, difficile à atteindre chez ses principaux concurrents. En cela, Modo se rapproche de Zbrush (qui n'entre pas dans ce comparatif, car Zbrush est un outil à part, inclassable).De plus, Modo gère les maillages créés en N-Gons, peut se piloter par des langages de scripts évolués(LUA ou PERL) et possède de très bons outils pour travailler les coordonnées de textures (UV Mapping). On peut même y utiliser des outils de peinture pour la mise en place des textures, gérer les effets de displacement mapping et de normal mapping. En bref, Modo est un modeleur plutôt destiné aux professionnels de l'animation, capable de remplacer avantageusement les fonctions de modélisation d'un LightWave ou autre leader du marché 3D.

SketchUp 5

SketchUp est vraiment un modeleur à part, avec une interface et une méthode de création innovante : il se destine surtout aux architectes, mais peut être utilisé pour de nombreuses autres applications. Comme son nom l'indique, la création avec SketchUp repose avant tout sur le dessin à main levée, ce qui constitue là une petite révolution en matière de modélisation 3D. En cela, il se distingue de tous les autres produits, et va ravir les dessinateurs de tous horizons qui vont trouver là un nouveau prolongement de leur bras, vers la création en volume. La méthode consiste avec un seul outil (comme un crayon) à dessiner une forme, puis la pousser, la tirer, l'avancer, etc. Révolutionnaire ! De plus, l'outil propose des textures réalistes assez bien réussies et la dernière version intègre entre autres la modélisation de terrains et divers modes d'affichages graphiques.

Silo 1.4 

C'est le nouveau venu du monde des modeleurs 3D, et il s'est lui aussi fait une solide réputation en très peu de temps. Il possède tous lesingrédients susceptibles de séduire les professionnels, avec une bonne panoplie d'outils qui tourne autour de l'optimisation du travail en subdivisions de surfaces. La version 2 arrive avec de superbes fonctions, notamment pour fairedu displacement painting (peinture des effets de displacement mapping). Silo est en train de prendre la place du célèbre Nendo, aujourd'hui mal en point, outil tellement apprécié pour la modélisation de personnages.

 

Wings 3D  

C'est le seul produit entièrement gratuit de notre comparatif, et ses qualités le sorte nettement du lot, parmi tous les modeleurs Open Source qui existent (des centaines). Wings 3D s'est lui aussi calqué sur Nendo, et en est vite devenu un clone gratuit. On peut ainsi le comparer à Gimp par rapport à Photoshop, ce qui atteste toute la qualité du produit. Wings possède de nombreux atouts pour vous séduire, avec un très grand nombre de fonctions, dont l'utilisation de menus contextuels, des méthodes d'extrusions de faces rapides et souples, une très bonne gestion des subdivisions de surfaces, les fameuses fonctions Edge Loop et Edge Ring pour les sélections « intelligentes », des modes de navigation caméra compatibles Maya, Max, Nendo ou Blender, etc. De plus, Wings 3D dispose d'un langage évolué de script (Erlang) et accepte l'ajout de plugins (notamment vers les moteurs de rendu Renderman, PovRay, Yafray ou depuis Illustrator).

<< 1-2-3 >>