L'Affiche, la Rue...

L’affiche, l’authentique, la joyeuse, la radicale, se déploie à travers Nantes.

C'est un peu un manifeste en cinq parties qui s'expose à travers Nantes ce mois-ci. Objectif de l'association Onoma à l'initiative de Grafism'2012: reconquérir la rue, « noyée dans un raz de marée commercial ou communicationnel », et présenter des travaux de graphistes qui «  repensent l’espace public comme un lieu d’échanges et de réflexion. » selon les mots d'Yves-Jean Guilloux, enseignant en design au Laab (lycée arts appliqués Rennes Bréquigny) et animateur d'Onoma avec son collègue Marc Vayer. D'où le sous-titre explicite de la manifestation: L'Affiche, la Rue, et la filiation assumée avec les luttes sociales locales.

Concrétement, Onoma s'est associée à la mairie de Nantes pour organiser cinq expositions à travers la ville jusqu'au 7 avril 2012:

«Travaille d’abord, tu t’amuseras ensuite » , au CHU Hôtel Dieu, est une série d’affiches, certaines déjà vues en 2010 à la Saison Graphique du Havre, affiches exploitant le principe du recto-verso et réalisées  en association entre le graphiste Vincent Perrottet  et le photographe Myr Muratet : au recto une photographie sans aucun commentaire — portrait ou paysage, image  de notre époque qui se donne à regarder et réfléchir comme n’importe quelle oeuvre d’art photographique — et au verso  un mot d’ordre très fort sur lequel viennent se surimprimer  des textes et citations de personnalités.

Sonorités graphiques, au Pôle des arts graphiques, regroupe les travaux de 3 graphistes-auteurs régionaux, Pierre Kurczewski, Mathieu Desailly et Vincent Menu, qui envisagent de manière singulière le son dans leur pratique.

Les Affiches perdues de l'Atelier Populaire remet en avant le graphisme frustre, spontané et direct qui imprégnait les affiches aux contenus contestataires produites par l'Atelier à Nantes dans les années 70.

« Les Loubards pédés » sont hors jeu et hors circuits mais produisent avec l’intelligence de la marginalité des affiches  au graphisme subtil. A voir au Temple du Goût (cela ne s'invente pas...)

Et au musée de l'imprimerie, comme un prolongement à la récente exposition Gros Mots, le workshop Interagir insiste sur le travail d'équipe autour de l'affiche sérigraphiée sur le thème « C'est la crise!!! ».

Au travers de ces manifestations et de leur diversité, Grafism'2012 met en vedette un graphisme vivant et direct, dont le sens contestataire se nourrit d'humour pour mieux pénétrer la ville et les esprits.

Clémentine Gaspard, mars 2012

 

Galeries à voir sur les mêmes sujets:

>> Gros Mots

>> Saison Graphique 10