Le Parisien : nouvelle maquette

Depuis le 26 janvier 2010, le journal Le Parisien s'est mis au tout quadri et en a profité pour rénover sa maquette. Pas vraiment une nouvelle formule ni une révolution graphique, juste une "rénovation" selon le Directeur de la Rédaction Thierry Borsa : il fallait donner un "coup de jeune" à une maquette qui en avait bien besoin car elle avait très peu bougé depuis 20 ans. Et Le Parisien n'hésite pas à introduire des codes graphiques inspirés du web dans son nouveau rubriquage! Une ouverture à saluer alors que certains journaux papier continuent à traiter par le mépris leurs confrères du web.

Ce chantier a été réalisé en interne sous la houlette de Frédérique Goursolas, directrice artistique de Le Parisien, sans aide extérieure. Visite guidée en images de ces changements  dans les pages qui suivent.

Dossier et photos réalisés par Paul Schmitt, février 2010

 

 

Le changement le plus notable de cette nouvelle formule se voit en Une ci-contre. Le logo est retouché, son cartouche étant agrandi sur toute la largeur de la page pour inclure l'accroche de l'édition régionale auparavant dans un cartouche séparé (voir ancienne Une en visuel du bas).Un choix qui rapproche visuellement Le Parisien de ses confrères Le Figaro ou La Tribune.

Le prix et le nom de l'édition, auparavant détachés du logo, sont réincorporés à l'intérieur du cartouche bleu : plus élégants, mais du coup moins lisibles à notre avis. Côté couleurs, le bleu du logo devient plus foncé et son filet du bas d'un rouge également plus soutenu, moins jaune, et non coupé aux bords.

La mise en page abandonne les encadrés et privilégie les filets pour séparer les accroches : en rouge pour le ventre de la page, dans la couleur de la rubrique pour la rivière à droite. Un fonds ocre fait son apparition en haut de page pour souligner l'accroche du "streamer".

Et ce qui ne change (presque) pas : la typo. Seul le texte sous l'accroche principale passe en serif et est légèrement graissé.