Rencontres d'Arles 2011

Nouvelles pratiques, nouveaux artistes mais aussi Mexique sont en exergue cette année au plus grand festival de la photo

ndlr: un bug logiciel affiche les images des affiches de Michel Bouvet au milieu des galeries des photos des Rencontres d'Arles ci-contre. Pour voir l'article complet et la galerie sur les affiches de Michel Bouvet pour les Rencontres d'Arles, c'est ici. Merci de votre compréhension.

Une édition 2011 des Rencontres d'Arles toujours aussi foisonnante (47 expositions à travers Arles!), et qui, comme l'indique son titre « Non conforme/Uncertified », veut s'ouvrir aux nouvelles pratiques de la photographie. Etat des lieux ci-dessous:

République ou le Mexique à l'honneur
Première bonne nouvelle: les Rencontres d'Arles ont réussi à sauver leur part de l'année du Mexique, annulée partout ailleurs. Une bonne occasion de découvrir une photographie contemporaine  très riche, où critique sociale et humanisme se côtoient. Le patrimoine n'est pas oublié pour autant avec des expositions consacrées au photographe et cinéaste Gabriel Figueroa (directeur de la photo de John Ford), à la Révolution mexicaine au tournant des années 20, et aussi à  la « valise mexicaine », en fait des négatifs de la guerre d'Espagne de Robert Capa, Chim et Gerda Taro retrouvés récemment là-bas et exposés en France pour la première fois.

Manifestes et Documents

Sous ce titre (très) générique, vous retrouverez des expositions de photos modernes et contemporaines de divers horizons, un inventaire à la Prévert comme on aime aux Rencontres d'Arles. Des portfolios réalisés pour le NY Times magazine, la fresque de 42m de long en forme de bas-relief du photographe chinois Wang Qingsong, les collectifs français Tendance Floue (à ne pas manquer) et américain VII, et même au Mejan une exposition de photos du peintre Cy Twombly juste décédé la semaine dernière.
Plus ce qui se veut l'exposition majeure de ces Rencontres d'Arles 2011:  From here on, avec cinq curateurs dont Martin Parr et Joan Fontcuberta. Consacrée aux « nouvelles pratiques de la photo » et en particulier au sampling et collage d'images tirées du web, From here on n'hésite pas à surprendre voire déranger: si le web est paraît-il à moitié consacré au sexe cru et sans érotisme, From here on lui emboîte le pas résolument...

Points de vue: Prix et sélectionnés
Plusieurs prix ont été décernés dès cette première semaine du festival. Remarquons d'abord les 15 photographes nominés chacun par un expert reconnu concouraient pour le prix Découverte 2011. Le vote des professionnels a tranché en faveur de Mikhael Subotzky et Patrick Waterhouse (Afrique du Sud) présentés par l'expert, collectionneur et mécène Arthur Walter: « La photographie de Subotzky [et Waterhouse] explore les dynamiques sociales et économiques, la culture de la peur et de la sécurité, le pouvoir et la citoyenneté marginalisée : un portrait civique complexe. Dans cette étude, la relation entre l’artiste et ses sujets est intime, directe, mais il reste à distance, fait preuve d’une grande empathie. En quête de concepts et d’idées, son oeuvre témoigne d’une précision, d’une complexité, d’une assiduité, d’une profondeur et d’une grande intensité. »
Autre prix destiné quant à lui aux jeunes photographes: le prix SFR Jeunes talents Photo 2011 a récompensé Marin Hock, exposé avec 6 autres photographes issus de ce concours et avec Patrick Tourneboeuf, parrain de cette promotion 2011.

Ce court résumé et les galeries de photos ci-contre rendent faiblement compte de la richesse de ces Rencontres d'Arles qui vous invitent tout l'été jusqu'au 18 septembre 2011. Pour planifier votre (éventuelle) visite: www.rencontres-arles.com

Paul Schmitt, juillet 2011