Adobe Creative Suite 3 : Web : page 2 : Dreamweaver

Dreamweaver (suite)

La suprématie des CSS
La technique des « feuilles de styles en cascade », les CSS, prend progressivement le pas sur les tableaux pour construire des pages Web. Parce qu’elle n’est pas si simple que cela à utiliser et qu’elle évolue rapidement, Adobe met en place un site communautaire « Adobe CSS Advisor » (qui sera fonctionnel lors de la commercialisation de Dreamweaver CS3) où il sera possible de trouver solution à un problème ou de communiquer ses propres trucs et astuces. Il sera directement accessible depuis Dreamweaver.

Globalement, la structure graphique des sites peut être répertoriée en catégories, aussi Dreamweaver offre la possibilité, au moment de la création d’une nouvelle page, d’accéder à une bibliothèque prédéfinie de 30 CSS assemblant ces différentes catégories. Il ne reste plus ensuite qu’à personnaliser ces CSS :

Des commentaires très détaillés intégrés au code autorisant cette manipulation sans devoir consulter, et comprendre, de nombreuses lignes de code, ni risquer de commettre des erreurs qui pourraient être fatales :

Les utilisateurs habituels de CSS ont chacun leur méthode d’implémentation : sur un élément, sur une page, sur le site entier. Le risque d’erreur n’est pas absent lors de telles manipulations. La fonction « Manage CSS » règle ce problème. Elle gère le passage de CSS d’un document à un autre, du mode interne au mode externe, d’un fichier CSS à un autre, etc. Dans certains cas, ces opérations peuvent se faire par un simple glisser-déposer. Simple, non ?

Un débogueur intégré

Bien que la syntaxe de code générée par Dreamweaver soit de l’avis général très « propre », tous les navigateurs ne réagissent pas de façon identique à une même commande. C’est d’ailleurs la frustration majeure, et la cause de maux de têtes, de bien des créateurs de site Web : pourquoi cette page s’affiche correctement sur Explorer PC et pas sur sa version Mac, par exemple…

Le « Browser Compatibility Check » (copie d'écran ci-dessus) aide à régler cette difficulté. Il génère un rapport commenté des incompatibilités ou dysfonctionnements d’une commande ou d’un élément de CSS, souligne le problème dans le code, et propose un lien vers le site Adobe CSS Advisor, site d'aide ne ligne pour corriger les erreurs.

Bien sûr, Bridge prend en compte la totalité des fichiers générés ou gérés par Dreamweaver. Adobe Device Central, pour sa part, permet d’adapter les fichiers HTML en vue de leur diffusion sur les terminaux mobiles, principalement des téléphones, et de contrôler la compatibilité des différents modèles du marché. Des fichiers de mise à jour seront proposés au fur et à mesure de la commercialisation de nouveaux terminaux.

Adobe l’annonce fièrement, Dreamweaver est à la pointe des technologies Web et, par exemple, supporte dès à présent le protocole IPv6 (successeur d’Ipv4, protocole actuel de gestion des adresses du Web, IPv6 se mettant progressivement en place). Cette première prise en mains semble le confirmer en tous points.

Alain Joly, septembre 2007.