DDessin 16

Quatrième édition du salon DDessin, véritable tremplin pour jeunes artistes.

Et comme on ne change pas une équipe qui gagne, DDessin 16 reprend ses habitudes à la galerie Richelieu à Paris le week-end du 1er au 3 avril 2016. Un week-end où 5 000 visiteurs auront eu l’occasion d’apprécier quelque 140 artistes exposés par une vingtaine de galeries.

Dès l’entrée, pour mieux souligner son succès grandissant, DDessin expose des oeuvres des lauréats du Prix DDessin des précédentes éditions : l’artiste iranien Nima Zaare Nahandi (2013), les artistes français Tudi Deligne (2014), et Klemt (2015). Et également des dessins de Nidhal Chamekh, Massinissa Selmani – tous deux sélectionnés à la Biennale de Venise - et Lucie Picandet. Tous artistes présents lors des précédentes éditions de DDessin et maintenant reconnus pour leur talent.

Et pour cette édition 2016, le Prix DDessin a été décerné à Ashley Oubré, jeune artiste autodidacte hyperréaliste de Washington. Ashley Oubré utilise dans son travail de la poudre de graphite et de l'encre de Chine, en couches, afin de créer une référence aux photographies réalistes. Ses portraits, souvent nus et isolés, sont une tentative pour capter les nuances ténues de la solitude, l'exclusion, la tristesse et la nostalgie.

Le second Prix DDessin 2016 fait particulièrement honneur à la thématique de DDessin 16, la révélation de la ligne. Clémentine Poquet dessine des constructions en silhouettes noir sur blanc, comme des « trophées industriels d’une époque incertaine »:

Coup de cœur à François Reau et ses installations et dessins sur papier, une installation florale du jeune designer Sascha Nordmeyer suspendue et en perpétuel mouvement sous la verrière de l'Atelier Richelieu, ainsi qu’un marathon graphique appelé Speed Motif animé par les fresques murales du collectif 110 par minute, collectif de designers textile, ont également rythmé le week-end.

DDessin invite ainsi les galeristes à présenter des artistes qui bousculent les limites du tracé créatif par tout autre médium d’expression artistique. Un salon agitateur de talents, selon la formule consacrée, et un pilier de cette Semaine du Dessin à Paris.

Clémentine Gaspard, avril 2016